Peter REVSON
...
Peter Jeffrey Revson
Nascido el 27 Fevereiro 1939 - New York
Morrido el 22 Março 1974 - 35 anos - Kyalami (Afrique du Sud) - Accident durant des essais de F1 sur Shadow
Nação : Estados Unidos
Primeiro Grande Prémio :
Bélgica 1964
Último Grande Prémio :
Brasil 1974
Melhor classificação :
1o
Melhor qualificação :
1o
Melhor classificação em Campeonato do Mundo : 5o em  1972, 1973
1964
nc
1971
nc
1972
5
1973
5
1974
nc
1
1
3
2
3
3
3
4
1
5
3
6
4
7
1
8
9
2
10
2
11
2
12
13
14
1
15
16
17
2
18
1
19
20
21
1
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Posição sobre a grelha de partida
Média: 8,17
2
1
2
2
4
3
3
4
3
5
6
2
7
1
8
1
9
10
11
12
1
13
1
14
15
16
17
1
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Posição à chegada
Média: 5,76

Peter Revson compte parmi les meilleurs pilotes américains des années 70.

 

Peter, qui est le neveu du fondateur de la marque de cosmétiques Revlon, commence sa carrière en sport automobile à la fin des années 1950. En 1962, il dispute quelques épreuves de Formule Junior dans l'écurie de Teddy Mayer.

 

Dès l'année suivante, Peter arrive en F1 lorsque Reg Parnell le fait courir à l'International Gold Cup. La saison suivante, il court quelques courses dans le championnat du monde avec une Lotus-BRM, mais la voiture n'est pas performante, et après des résultats décevants, Peter se lasse assez vite de la F1. En 1965, il court en Formule 2 avec le Team Lotus, terminant deuxième de l'Eifelrennen.

 

A partir de 1966, il va s'intéresser aux courses de voitures de sport avec Ford, il termine troisième lors des 12 heures de Sebring et des 500 km de Spa-Francorchamps. Ensuite, Il participe activement au championnat de voitures de sport nord-américain, le Can-Am. Les premières saisons dans cette compétition sont difficiles, il dispose d'un matériel pas vraiment fiable. Entre 1967 et 1969, il ne parvient pas à monter sur le podium, mais termine quatrième à trois reprises, mais la plupart du temps la voiture abdique avant lui. En 1970, avec le team de Carl Haas, il monte sur le podium à trois reprises, terminant deuxième à Buckeye, et troisième à Donnybroke et Monterey. Il termine également deuxième aux 12 heures de Sebring avec Porsche. C'est en 1971 que sa carrière va véritablement être lancée, il signe avec le Team McLaren International. Sur les dix épreuves de la saison, Peter obtient huit podiums, dont cinq fois sur la plus haute marche et remporte le titre de Can-Am. En fin d'année, il participe au Grand Prix des Etats-Unis avec Tyrrell et l'année suivante, il fait son retour en F1 à plein temps.

 

Avec la McLaren, Peter démontre ses talents que la Lotus ne lui avait permis d'exprimer huit années auparavant. Il monte sur le podium dès sa deuxième course à Kyalami, et monte à nouveau sur le podium à trois reprises. Il réussit même sur le circuit de Mosport Park, à décrocher sa première pole-position, pour finir la course en deuxième position. La saison suivante est encore meilleure, après une deuxième place à Kyalami, il va remporter sur le circuit de Silverstone une victoire mémorable. Sous une pluie battante, il dépasse Ronnie Peterson après la mi-course pour se retrouver en tête jusqu'au drapeau à damiers. Il termine troisième de la manche italienne avant de remporter une seconde victoire au Canada, là aussi sous la pluie. Malgré ces succès, il quitte McLaren, qui vient d'engager Emerson Fittipaldi, pour l'équipe américaine Shadow. En 1974, ces deux premières courses, en Amérique du Sud se termine par deux abandons.

 

Le 22 mars 1974, Peter Revson participe à des essais sur le circuit de Kyalami, quand sa suspension lâche. Sa voiture percute violemment les barrières et s'embrasse. Il avait 35 ans.

Julien