Lucien BIANCHI
...
Luciano Bianchi
Nazione : Belgio
Nato 10 Novembre 1934 - Milan (Italie)
Morto 30 Marzo 1969 - Le Mans (France) - 34 anni - Accident durant les essais des 24 H du Mans sur Alfa Romeo
Primo Gran Premio :
Belgio 1960
Ultimo Gran Premio :
Messico 1968
Miglior piazzamento :
3o
Miglior qualifica :
12o
Migliore posizione nel campionato del mondo : 17o nel  1968
1960
25
1961
nc
1962
nc
1963
nc
1965
nc
1968
17
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
1
12
13
2
14
1
15
1
16
2
17
3
18
2
19
1
20
2
21
22
23
24
1
25
26
27
28
29
1
30
31
32
33
34
Posizione sulla griglia di partenza
Media: 18,47
1
2
1
3
4
5
2
6
7
8
1
9
10
11
1
12
13
14
15
1
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Posizione all'arrivo
Media: 8,67

Lucien Bianchi était surtout un spécialiste des voitures de sport.

 

Né à Milan, Luciano part en Belgique avec sa famille dans le but de travailler pour le pilote belge Johnny Claes. C'est ainsi qu'au milieu des années 50, on retrouve le jeune Bianchi dans des rallyes et dans des courses de voitures de sport, parmi lesquelles les 24 heures du Mans, à partir de 1956. Il est engagé en F1 pour la première fois à Monaco avec l'écurie nationale belge, mais ne réalise que le dix-neuvième temps lors des qualifications, et donc ne peut prendre le départ. Il court en Formule 2 et réussit lors de sa première course à Pau ; Lucien se classera troisième. En 1960, il court sa première course de F1, hors championnat, en Afrique du Sud, où il se classe quatrième.

 

Cette même année, sur le circuit de Spa-Francorchamps, il participe à sa première course dans le championnat avec une Cooper-Climax, terminant à la sixième place. Il est aussi au départ des Grands Prix de France et de Grande Bretagne mais doit abandonner les deux fois à cause de problèmes mécaniques. En 1961, il court trois courses dans le championnat, mais sa Lotus ne lui permet pas de finir. Hors championnat, il se classe quatrième à Bruxelles. L'année suivante, Lucien remporte sa première grande épreuve, les 3 heures de Sebring en voitures de sport avec Ferrari. Bianchi court à deux reprises dans le championnat de F1, avec une Lotus en Belgique, puis avec une ENB en Allemagne terminant respectivement neuvième et seizième.

 

Lucien va s'orienter de plus en plus dans les courses de voiture de sport durant les années suivantes, il ne court que le Grand Prix de Belgique en 1963 avec Lola, puis en 1965 avec BRM, toujours sans réussite. En voiture de sport, il se classe régulièrement dans le top cinq, terminant deuxième en 1964 à Daytona, puis il remporte, en 1965, les 500 km du Nürburgring, et en 1967, il termine troisième à Spa. C'est en 1968 que Lucien va courir sa première saison de F1 complète, avec une Cooper-BRM de l'écurie officielle Cooper. Et dès la première course de la saison, sur le circuit de Monaco, Lucien termine à la troisième position. Il marque un point supplémentaire en Belgique. La suite de la saison ne lui apporte plus de satisfaction, en F1 tout du moins, car en voiture de sport, Lucien s'impose à Watkins Glen, mais surtout remporte la victoire lors des 24 heures du Mans avec Pedro Rodriguez sur une Ford GT40.

 

Le 30 mars 1969, Lucien Bianchi participe aux essais des 24 heures du Mans avec une Alfa Romeo. Au bout de la ligne droite de Mulsanne, sa voiture sort de la piste, percute un poteau télégraphique, s'enflamme puis explose. Bianchi, prisonnier des flammes, trouve la mort à 34 ans.

Julien