Wilson FITTIPALDI
...
Né le 25 décembre 1943 - São Paulo - 78 ans
Nation : Brésil
Premier Grand Prix :
Espagne 1972
Dernier Grand Prix :
Etats-Unis 1975
Meilleur classement :
5e
Meilleure qualification :
9e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 16e en  1973
1972
nc
1973
16
1975
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
1
9
1
10
2
11
2
12
5
13
2
14
2
15
2
16
1
17
1
18
2
19
20
4
21
2
22
3
23
3
24
2
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
Moyenne: 17,49
1
2
3
4
1
5
1
6
2
7
1
8
1
9
2
10
3
11
2
12
1
13
14
15
1
16
1
17
18
1
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Moyenne: 10,82

Bien que bon pilote, Wilson Fittipaldi a toujours été éclipsé par son frère cadet, double champion du monde.

 

Wilson a fait un bref passage en Europe en 1966 avant de retourner au Brésil piloter des voitures de sport et des Formule Ford. Il faudra attendre 1970 pour le revoir sur le vieux continent, il court le championnat britannique de Formule 3 et remporte la course de Silverstone. Ce résultat l'encourage à rejoindre son frère en Formule 2 et lors de sa première course à Hockenheim, il termine quatrième. A Vallelunga, il échoue à six secondes de François Cevert, puis termine encore une fois sur le podium à Hockenheim. Il passe un accord avec Bernie Ecclestone, alors directeur de l'écurie Brabham, et en 1972, Wilson fait son entrée dans le championnat du monde de F1.

 

Sa première course est le Grand Prix du Brésil, qui ne compte pas pour le championnat. Wilson termine à la troisième place, un bon début qui ne reflète pas l'ensemble de la saison à bord de la BT34, où le pilote brésilien ne s rentre jamais dans les points, tandis qu'il voit son frère cadet devenir le plus jeune champion du monde de cette discipline. La saison 1973 est meilleure, Wilson marque un point en début de saison, et à Monaco, il se hisse jusqu'en troisième position, avant que son alimentation ne lui fasse défaut. Malgré une voiture peu fiable, il réussit à terminer en cinquième position en Allemagne. L'année suivante, Wilson n'est plus en Formule 1, mais il travaille sur un projet qui lui tient à cœur : une écurie brésilienne de F1, Copersucar. La saison 1974 sera une année de mise au point, la voiture apparaît en course, en 1975 mais n'est pas performante. Une dixième place sera son meilleur résultat de la saison et Wilson décide de raccrocher les gants laissant le volant de sa monoplace à son frère.

 

C'est donc en tant que directeur d'écurie que Wilson va poursuivre sa carrière en F1. Après des débuts difficiles, Copersucar commence à gagner en performance, Emerson terminant deuxième lors de son Grand Prix national en 1978 ! A partir de 1980, les voitures s'appellent Fittipaldi, une saison où les pilotes Fittipaldi et Rosberg terminent chacun sur le podium. Puis c'est le déclin, et la disparition de l'écurie à la fin de la saison 1982. Dans les années 90, Wilson Fittipaldi décide de reprendre ses activités de pilotes à quelques occasions, tout en gardant un œil attentif sur son fils Christian, lui aussi pilote. A eux deux, ils remportent en 1994 les Mil Milhas Brasileiras sur une Porsche 911 Carrera. Wilson s'y impose également l'année suivante. Et en 2000, il pilote un camion sur le Nürburgring.

Julien