Pete LOVELY
...
Gerard Carlton Lovely
Né le 11 avril 1926 - Livingston (Montana)
Décédé le 15 mai 2011 - 85 ans - Tacoma (Washington)
Nation : Etats-Unis
Premier Grand Prix :
Etats-Unis 1960
Dernier Grand Prix :
Etats-Unis 1971
Meilleur classement :
7e
Meilleure qualification :
16e
Jamais classé en Championnat du Monde
1960
nc
1969
nc
1970
nc
1971
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
3
16
17
18
19
1
20
21
22
1
23
24
1
25
26
27
28
1
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
Moyenne: 20,71
1
2
3
4
5
6
1
7
8
1
9
10
1
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Moyenne: 9

Pete Lovely fut sacré champion de SCCA Sports Car en 1955. C'est alors qu'il rejoint l'Europe, à la fin des années 50 pour courir brièvement avec Lotus.

Avec Innes Ireland, il remporte les 12 heures de Reims en 1958 en catégorie GT1.3 . Mais après une cuisante désillusion lors des qualifications du Grand Prix de Monaco en 1959, Pete décide de retourner aux Etats-Unis.

 

En 1960 ,il participe à son Grand Prix national au volant d'une étonnante mais vieille Cooper à moteur... Ferrari ! Qualifié en fond de grille, il va terminer à la onzième place de la course.

 

Durant les années 60, il s'occupe de son garage Volkswagen à Seatle, puis, achète en 1969 une Lotus 49B avec laquelle il participe aux championnats de Formule 1. Il va participer aux trois manches américaines. Il termine à la porte des points au Canada (septième), abandonne aux Etats-Unis et se classe neuvième au Mexique. Hor-championnat, Pete se classe sixième lors de la course des Champions à Brands Hatch.

 

Pour la saison 1970, toujours avec sa Lotus 49B, Pete va s'engager à quelques Grands Prix en Europe. Malheureusement pour lui, il va enchainer les non-qualifications. Il ne participe qu'au Grand Prix de Grande Bretagne et termine non-classé à onze tours du vainqueur.

 

En 1971, avec une Lotus 69, une F2 modifiée, Pete va participer aux Grands Prix du Canada et des Etats-Unis. Il est de nouveau non-classé lors de ces deux courses terminant à dix tours du premier.

 

Par la suite, Pete va continuer à piloter essentiellement aux Etats-Unis jusqu'au début des années 1980.

.