Nyck de VRIES
...
Hendrik Johannes Nicasius de Vries
Né le 6 février 1995 - Sneek (Frise) - 27 ans
Nation : Pays-Bas
Premier Grand Prix :
Italie 2022
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
9e
Meilleure position de départ :
8e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 21e en  2022
2022
21
1
2
3
4
5
6
7
1
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
Moyenne: 8
1
2
3
4
5
6
7
8
1
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Moyenne: 9

Nyck de Vries à tout du jeune prodige avant même d'arriver en formule 1 et pourrait bien continuer longtemps sur la voie du succès.

Adolescent déjà, le karting n'a que très peu de secret pour le néerlandais, qui décroche de nombreux titres nationaux et internationaux ainsi que deux couronnes mondiales en 2010 et 2011 dans la catégorie majeure de la discipline. Recruté par les instances de chez McLaren, sa carrière en formule de promotion va elle aussi faire mouche.

 

Après deux années de rodage, de Vries décroche auprès de l'écurie finlandaise Koiranen GP, deux titres en formule Renault lors de la saison 2014. Une saison synonyme de domination puisqu'il obtient quatorze victoires et vingt-deux podiums en vingt-huit courses. L'année suivante est à nouveau fructueuse avec une 3e place décrochée chez DAMS en Formula Renault 3.5 Series. Passé en GP3 Series chez ART Grand Prix, il effectue une saison suffisamment convaincante pour s'engager directement en Formule 2 l'année suivante.

 

Trois saisons dans l'antichambre de la F1, lui permettront de se mesurer à d'anciens rivaux du Karting comme Alex Albon ou Lando Norris en 2018. En nette progression chaque saison et fort de ses origines sans doute, de Vries décroche au même moment un siège au sein du Racing Team Nederland, en prenant la succession de Jan Lammers, fondateur de l'écurie et légende de l'endurance. Sacré champion de Formule 2 en 2019, le jeune pilote signe chez Mercedes et n'a pas la possibilité d'obtenir une place dans la catégorie reine pour la saison suivante. De nouveau pilote test, il est néanmoins amené à représenter les flèches d'argent en Formule-E pour la première saison de la marque aux côtés de Stoffel Vandoorne.

 

Le championnat cent pour cent électrique, alors fortement perturbé par la pandémie mondiale de Covid 19, place de Vries bien en dessous du niveau de son coéquipier. Alors que le Belge termine deuxième, Nyck se voit relégué en onzième position, bien qu'une deuxième place sur le podium de la dernière course de la saison semble encourageante. Vainqueur de la première manche en Arabie Saoudite la saison suivante, la régularité de Vries le place rapidement dans les favoris. Profitant d'une seconde victoire improbable lors de la première manche espagnole (où la plupart des voitures abandonnent faute de consommation d'énergie dans le dernier tour), c'est lors de l'ultime course de la saison que le pilote décroche le premier titre de champion du Monde de la discipline en voyant successivement ses deux concurrents principaux sortir de piste.

 

Très apprécié des fans, le Néerlandais doit à nouveau défendre les couleurs de Mercedes en électrique à défaut de la faire en Formule 1. La saison 2021-22 est plus terne, malgré deux victoires, il voit son coéquipier récupérer le titre Mondial et offre à l'écurie un second championnat par équipe.

 

Malgré ses excellents résultats et son expérience non-négligeable des circuits, c'est sur un coup du sort que Nyck entre soudain en Formule 1. Lors de la saison 2022, alors toujours pilote de réserve pour Mercedes, il est appelé à la dernière minute lors du Grand Prix d'Italie pour remplacer au pied levé Alex Albon, hospitalisé pour appendicite. À 27 ans, le Néerlandais qui venait d'effectuer des essais libres pour Aston Martin, décroche une treizième place en qualification, transformée en huitième position sur la grille suite à des pénalités adverses. Rattrapé rapidement par les leaders en fond de grille, Nyck tient tête à ses concurrents direct et se montre particulièrement précis dans sa conduite sur le temple de la vitesse. Titillant presque les milieux de tableau, il termine neuvième. Une première course réussie et récompensée de deux premiers points dans la plus haute discipline automobile. Mais de Vries vient surtout de faire beaucoup d'ombre à son coéquipier du jour et ancien concurrents, Nicholas Latifi déjà très critiqué. Depuis Monza, il est cité régulièrement du côté d'Alpine, AlphaTauri et Williams, pour assurer une place titulaire en F1.

Grégoire