Michael ANDRETTI
...
Michael Mario Andretti
Nation : Etats-Unis
Né le 5 octobre 1962 - Bethlehem (Pennsylvanie) - 58 ans
Premier Grand Prix :
Afrique du Sud 1993
Dernier Grand Prix :
Italie 1993
Meilleur classement :
3e
Meilleure qualification :
5e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 11e en  1993
1993
11
1 podium (7.69 %)
 
7 abandons (53.85 %)
 
 
 
0.54 pts / GP
7.00 pts / saison
000 427 tours parcourus
002 017 km parcourus
1
2
3
4
1
5
2
6
1
7
8
3
9
10
2
11
2
12
13
1
14
15
1
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
Moyenne: 9,77
1
2
1
3
4
1
5
1
6
7
2
8
9
10
11
12
13
1
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Moyenne: 7,33

Tout comme son père, Michael Andretti dispose d'un très bon palmarès aux Etats-Unis. Mais en Formule 1, ce ne fut pas la même chose.

 

Michael commence sa carrière automobile en 1980. A l'âge de 17 ans, il remporte la Pro-Celebrity Race devant Rosberg. En 1982, il remporte son premier titre, en Formule Super-Vee. L'année suivante, il fait ses débuts dans le championnat de CART. La même année, il termine troisième lors des 24 heures du Mans avec son père Mario. L'année suivante, il court les 24 heures de Daytona, toujours avec son père et réussit à se qualifier en pole position, mais suite à un accident au départ, le tandem Andretti termine en vingt-quatrième position. En 1985, Michael réussit à terminer deuxième lors de la course d'Elkhart Lake.

 

En 1986, Michael remporte sa première course du championnat de CART à Long Beach, puis remporte deux autres épreuves à Milwaukee puis à l'Elkhart Lake, et manque de peu de remporter la course de Portland derrière son père. La saison suivante sera encore meilleure avec quatre victoires. En 1990, il remporte cinq victoires dans le championnat, et finit par atteindre la consécration lors de la saison 1991, après avoir remporté huit des dix-sept épreuves de la saison. En 1992, il remporte cinq courses dans la saison, mais perd le titre face à Bobby Rahal pour quatre points. La saison suivante, il finit par accéder au championnat du monde de F1.

 

Michael dispute donc la saison 1993 chez McLaren aux côtés du triple champion du monde Ayrton Senna. Ses trois premières courses se terminent par un accrochage. Il termine néanmoins cinquième en Espagne, sixième lors du Grand Prix de France, et réussit à monter sur le podium, après sa troisième place sur le circuit de Monza. Mais c'est sa dernière course en F1. Lassé par ses mauvaises performances, Ron Dennis le remplace au Grand Prix suivant par Mike Häkkinen. Michael décide de retourner dans le championnat de CART, remportant dès le début de la saison 1994 la première victoire d'une Raynard dans cette compétition. Il remporte une autre victoire à Toronto.

 

En 1995, il court sur Lola, remportant à nouveau la course de Toronto. L'année suivante, Michael remporte à nouveau cinq courses, devenant à l'issue de la course de Milwaukee le recordman de victoires encore en activité. Il détient également le record avec trente pole positions. En 1997, il remporte la course de Homestead et retente sa chance lors des 24 heures du Mans avec Porsche, mais sera contraint à l'abandon. De 1998 à 2002, il remporte six courses supplémentaires, réussissant à terminer à la troisième place en 2001. A la fin de la saison 2002, après dix-neuf saisons marquées par quarante-deux victoires, la troisième meilleure performance de tous les temps, Michael décide de prendre sa retraite de pilote.

 

Michael Andretti participe à sa dernière course lors de l'Indy500 en 2003 avant de prendre la direction de l'écurie Andretti Green Racing.

Julien