John LOVE
...
John Maxwell Lineham Love
Né le 7 décembre 1924 - Bulawayo (Matabeleland)
Décédé le 25 avril 2005 - 80 ans - Bulawayo (Matabeleland)
Nation : Rhodésie
Premier Grand Prix :
Afrique du Sud 1962
Dernier Grand Prix :
Afrique du Sud 1972
Meilleur classement :
2e
Meilleure qualification :
5e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 11e en  1967
1962
nc
1963
nc
1965
nc
1967
11
1968
nc
1969
nc
1970
nc
1971
nc
1972
nc
1
2
3
4
1
5
6
7
8
9
1
10
11
1
12
1
13
14
15
16
1
17
1
18
19
20
1
21
1
22
23
24
25
1
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
Moyenne: 16
1
1
2
3
4
5
6
7
2
8
2
9
10
11
12
13
14
15
1
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Moyenne: 8,67

John commence dans des courses motocyclistes aux côtés de Jim Redman dans les années 50. Lorsque ce dernier décide de partir en Europe, John commence à courir dans des courses automobiles, terminant troisième du Grand Prix de l'Angola en 1958. Puis il court sa première course de F1 en 1960, lors du Grand Prix d'Afrique du Sud, une épreuve hors-championnat. Avec sa Jaguar type D, il termine septième de la course. L'année suivante, le championnat d'Afrique du Sud est ouvert à la Formule 1. John remporte la seconde épreuve à Killarney avec une Cooper-Maserati.

 

La saison suivante, le Grand Prix d'Afrique du Sud est inscrit au calendrier du championnat du monde. Il s'engage à titre privé avec une Cooper et se classe huitième à 4 tours de Graham Hill. Cette même année, il remporte une course du championnat sud-africain, avec une voiture conçue par Doug Serrurier. En 1963, il est engagé pour la première fois dans une épreuve européenne, les 24 heures du Mans. Mais il ne s'y rendra jamais. C'est une mauvaise année pour John qui ne remporte aucune course.

 

Mais à partir de 1964, John va accroître ses performances. Avec une Cooper-Climax, il va gagner six courses et remporter le premier de ses six titres sud-africains de F1. Cette même année, John tente de se qualifier pour le Grand Prix d'Italie, mais ne décroche pas sa place sur la grille de départ. Les saisons vont se suivre et se ressembler pour lui qui écrase la concurrence en championnat sud-africain : en 1965, il remporte treize des quatorze courses de la saison. En 1966 il remporte sept courses, et huit en 1967. C'est aussi cette saison-là qu'il va réaliser sa meilleure performance en F1. Alors qu'il mène la course sur le tracé de Kyalami, John doit repasser par les stands à sept tours de l'arrivée afin de remettre du carburant, Rodriguez le dépasse et remporte la course, tandis que John termine deuxième.

 

John va encore dominer le championnat sud-africain en 1968, après avoir remporté six courses. Mais à partir de 1969, il est dépassé par John McNicol, Sam Tingle, puis Dave Charlton qui va à son tour dominer la scène. John continue tout de même à briller sur quelques courses. En 1972, il participe à sa dernière course dans le championnat du monde, en Afrique du Sud, un Grand Prix qu'il aura couru neuf fois en championnat depuis 1962. A partir de 1973, John ne gagne plus et décide de se retirer, pour se consacrer à son entreprise

Julien