Jo SIFFERT
...
Joseph Siffert
Nation : Suisse
Né le 7 juillet 1936 - Fribourg
Décédé le 24 octobre 1971 - 35 ans - Brands Hatch (Grande-Bretagne) - Accident durant une course de F1 (Hors championnat) sur BRM
Premier Grand Prix :
Belgique 1962
Dernier Grand Prix :
Etats-Unis 1971
Meilleur classement :
1er
Meilleure qualification :
1er
Meilleur classement en Championnat du Monde : 5e en  1971
1962
nc
1963
15
1964
10
1965
12
1966
15
1967
12
1968
7
1969
9
1970
nc
1971
5
2
1
1
2
6
3
3
4
3
5
5
6
1
7
4
8
9
9
10
10
9
11
7
12
7
13
6
14
3
15
9
16
6
17
3
18
19
2
20
21
22
1
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
Moyenne: 10,98
2
1
2
2
2
3
7
4
1
5
5
6
7
7
6
8
9
9
3
10
4
11
2
12
2
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Moyenne: 7,25

Jo Siffert était un bon pilote, mais dont la talent ne s'est pas exprimé immédiatement en F1.

 

Joseph participe à sa première course importante en 1961 avec Ferrari, lors des 1000 km du Nürburgring. La saison suivante, il fait ses débuts en F1, avec une Lotus de la Scuderia Fillipinetti. Il dispute sa première saison complète en 1963, et déjà avant le début du championnat, il se classe deuxième à Imola et remporte le Grand Prix de Syracuse. En championnat, il marque son premier point en France.

 

En 1964, il fonde sa propre écurie, la Siffert Racing Team, en utilisant une Brabham-BRM. Il termine quatrième en Allemagne, et monte sur son premier podium aux USA. La même année, il réussit, lors d'une épreuve hors-championnat à Enna-Pergusa, à triompher devant le champion du monde en titre Jim Clark.

 

En 1965, il est engagé par Rob Walker, il termine quatrième à Mexico et comme l'année précédente, il remporte le Grand Prix de Méditerranée à Enna-Pergusa, devant Clark. La saison suivante, il court sur une Cooper-Maserati, mais la saison est décevante, hormis une quatrième place aux USA, il n'est jamais classé. Il commence à s'investir de plus en plus dans les courses de voitures de sport, avec Porsche, terminant quatrième au Mans et deuxième à Zeltweg. En 1967, Jo terminera quatrième à deux reprises en championnat de F1, mais termine sur le podium à trois reprises en-dehors du championnat, à Brands Hatch et à Syracuse. En voitures de sport, il est de plus en plus souvent classé parmi les premiers, mais sans obtenir la victoire.

 

C'est à partir de la saison 1968 que sa carrière va être lancée pour de bon. En F1, avec sa Lotus, il réussit à remporter sa première victoire lors du Grand Prix de Grande-Bretagne. A la fin de la saison, il décroche la pole position sur le circuit de Mexico. En voitures de sport, c'est également une bonne saison, puisqu'avec Porsche il remporte ses trois premières victoires à Sebring, au Nürburgring et à Zeltweg. La saison suivante, il ne remporte pas d'autres victoires en F1, mais remporte six épreuves du championnat du monde de voitures de sport. Il dispute également le championnat nord-américain de voitures de sport, le Can-Am, terminant sur le podium dès sa deuxième participation.

 

A la fin de la saison, Jo reçoit une offre de la Scuderia Ferrari. Mais à la demande de Porsche, avec qui il remporte quatre épreuves en voitures de sport, Jo court finalement la saison 1970 sur une March. C'est une véritable déception, car la monoplace pêche par fiabilité, le moteur casse, la transmission cède. Il ne termine que trois courses, mais à chaque fois hors des points. Devant de telles contre-performances, Jo préfère partir pour l'écurie BRM en 1971. Il se classe souvent sur les deux premières lignes de la grille de départ, et sur le circuit autrichien de l'Österreichring, Jo réalise un exploit, celui de réaliser le grand chelem : pole, victoire, record du tour, et mener la course du début jusqu'à la fin. A la fin de la saison, sur le circuit de Watkins Glen, il termine deuxième Cevert.

 

Le 24 octobre 1971, Jo Siffert dispute la World Championnship Victory Race sur le circuit de Brands Hatch. Un accident met fin définitivement à sa carrière, il avait 35 ans.

Julien