Jean-Louis SCHLESSER
...
Jean Louis Paul Schlesser
Nation : France
Né le 12 septembre 1948 - Nancy (Meurthe-et-Moselle) - 72 ans
Premier Grand Prix :
Italie 1988
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
11e
Meilleure qualification :
22e
Jamais classé en Championnat du Monde
1988
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
1
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
Moyenne: 22
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
1
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Moyenne: 11

Grand pilote en voitures de sport et en rallye-raid, Jean-Louis Schlesser n'aura fait qu'une brève apparition en F1.

 

Jean-Louis est le neveu de Jo Schlesser, pilote de F1 décédé lors du Grand Prix de France 1968. Il commence sa carrière dans le sport automobile dans les années 70. En 1978, il remporte son premier titre, il est champion de France de F3. L'année suivante, il participe au championnat de voitures de sport, tout en courant en F3. En 1981, avec l'écurie de Jean rondeau, il se classe deuxième des 24 heures du Mans. En 1982, il court dans le championnat du monde de F2. Et l'année suivante, l'écurie de F1 RAM March décide de le prendre comme pilote.

 

Sa première course, et sa meilleure, il la court hors-championnat, lors de la Race of champions de Brands Hatch, où il se classe sixième de l'épreuve. Une semaine plus tard, il est engagé pour le Grand Prix de France mais il termine dernier des essais, à plus d'une seconde de la qualification. L'année suivante, il participe à son premier Paris-Dakar. Il dispute aussi le championnat de France de voitures de sports, et remporte le titre, qu'il conserve en 1985. Cette même année, il court dans le championnat du monde de la catégorie, terminant troisième à Mosport Park. Il lui faudra attendre 1988 pour remporter sa première victoire à Jerez. Cette même année, à Monza, il court son unique Grand Prix de F1.

 

En remplacement de Martin Brundle, Jean-Louis est engagé par Williams. Seulement vingt-deuxième sur la grille de départ, il remonte jusqu'à la onzième place, lorsqu'un accrochage avec le leader Ayrton Senna, l'oblige à abandonner, conservant tout de même sa place. A la fin de la saison, il est vice-champion du monde de voitures de sport. L'année suivante, Jean-Louis va s'approprier le titre après avoir remporté cinq des neuf épreuves de la saison avec une Sauber-Mercedes. En 1990, il conserve sa couronne en remportant six courses. La saison 1991 est moins bonne, il ne termine jamais à la première place. A partir de 1992, Jean-Louis Schlesser dispute des rallyes-raids avec son propre buggy. Il remporte pas moins de trente-deux épreuves en douze ans, dont deux rallyes des pharaons en 1992 et 1994, et deux Paris-Dakar en 1999 et 2000.

Julien