Giuseppe FARINA
...
Emilio Giuseppe Farina
Né le 30 octobre 1906 - Turin (Piedmont)
Décédé le 30 juin 1966 - 59 ans - Aiguebelle (France) - Accident de la route
Nation : Italie
Premier Grand Prix :
Grande-Bretagne 1950
Dernier Grand Prix :
Belgique 1955
Meilleur classement :
1er
Meilleure qualification :
1er
Champion du Monde en  1950
5
1
11
2
8
3
5
4
3
5
1
6
7
8
9
10
11
12
13
1
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
Moyenne: 3,12
5
1
9
2
6
3
3
4
2
5
1
6
1
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Moyenne: 2,81

Giuseppe Farina fut un très bon pilote automobile, il est surtout connu pour avoir été le premier champion du monde de Formule 1 de l'histoire.

 

Giuseppe, surnommé « Nino » est le fils d'un carrossier de Turin et le neveu du célèbre désigner Gian-Battista « Pinin » Farina. Il fait des études de droit et obtient un doctorat de droit. Il commence la course automobile dans les années 20 dans des courses de montagne mais poursuit ses études et devient docteur en sciences économiques, ce qui lui vaudra aussi le surnom de « dottore ».

 

Il passe à la course sur circuit avec la firme Maserati en 1934. En 1936, il est engagé par Enzo Ferrari et dispute sa première course avec la Scuderia lors des Mille Miglia où il termine deuxième, ratant la victoire pour seulement trente-deux secondes. Il terminera deuxième également en 1937 et 1940. En 1937, il apprend beaucoup aux côtés du champion italien Tazio Nuvolari. Nino remporte de 1937 à 1939 le titre italien en F1, avant que n'éclate la guerre. Lorsque les courses furent à nouveau autorisées, Giuseppe en remporte cinq avant la première saison du championnat du monde de F1.

 

En 1950, Farina, avec une Alfa Romeo Tipo 158, remporte le premier Grand Prix de F1 en Grande-Bretagne, avant de causer à Monaco un énorme carambolage, auquel Juan Manuel Fangio, son équipier, échappe pour remporter la victoire. Giuseppe se rattrape en remportant le Grand Prix de Suisse alors que Fangio abandonne. Le duel se poursuit en Belgique et c'est l'argentin qui remporte la course alors que Giuseppe termine quatrième. Fangio remporte aussi le Grand Prix de France et prend la tête du championnat alors que Giuseppe est contraint à l'abandon. Le titre va se décider lors de la dernière manche en Italie. C'est Fangio qui parle en pole mais c'est Giuseppe qui pointe en tête dès le premier tour. Il remporte sa troisième victoire et devient donc le premier champion du monde de F1.

 

L'année suivante, Giuseppe est dominé par Juan Manuel Fangio, mais aussi par les Ferrari. Il réussit néanmoins à s'imposer en Belgique, mais ne termine qu'à la quatrième place du championnat. En 1952, il part chez Ferrari, mais, son coéquipier, Alberto Ascari rafle tout sur son passage mais Giuseppe est quand même vice-champion. En 1953, ce sera la même chose, mais Farina remporte la dernière victoire en F1 sur le Nürburgring et se classe troisième au championnat.

 

Au début de la saison 1954, Giuseppe est victime d'un gros accident en voiture de sport, sa voiture s'embrasant et étant entouré par les flammes. Il faudra attendre 1955 pour retrouver Nino, mais bien vite les contraintes de la course lui causent des douleurs que les analgésiques n'arrivent pas à calmer. Il court sa dernière course au Grand Prix d'Italie. En 1956, il tente de participer aux 500 Miles d'Indianapolis, sans succès.

 

En 1966, Giuseppe Farina travaille comme conseiller technique sur le film « Grand Prix » de John Frankenheimer. Le 30 juin, alors qu'il se dirige vers le circuit de Reims pour assister au Grand Prix de France, Giuseppe perd le contrôle de sa Ford Cortina et s'écrase contre un arbre. Il avait 59 ans.

Julien