Felice BONETTO
...
Nation : Italie
Né le 9 juin 1903 - Brescia (Lombardie)
Décédé le 21 novembre 1953 - 50 ans - Silao (Mexique) - Accident durant la Carrera Panamericana sur Lancia
Premier Grand Prix :
Suisse 1950
Dernier Grand Prix :
Italie 1953
Meilleur classement :
3e
Meilleure qualification :
2e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 8e en  1951
1950
19
1951
8
1952
21
1953
9
1
1
2
3
4
5
6
4
7
1
8
9
3
10
1
11
1
12
2
13
14
1
15
1
16
17
18
19
20
21
22
1
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
Moyenne: 10,69
1
2
2
3
3
4
3
5
1
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Moyenne: 4,33

Felice Bonetto faisait partie des plus vieux pilotes qui participèrent au premier championnat du monde de Formule 1.

 

Felice commence sa carrière automobile dans les années 30, dans des épreuves italiennes avec une Alfa Romeo 8C, avec comme principal fait d'arme, une troisième place lors du Grand Prix de Monza en 1933. Après la seconde guerre mondiale, Felice court pour l'écurie italienne Cisitalia dans des épreuves de Formule 2. En 1947, il remporte deux épreuves, à Asti et à Vigevano, puis en 1948, il remporte les courses de Vercelli et de Montova. De bons résultats qui lui permettent de courir pour Ferrari en 1949. Il ne remporte aucune course, mais termine deuxième à Monza, ainsi qu'aux Mille Miglia, avant de quitter la Scuderia.

 

En 1950, il débute sa carrière dans le championnat de F1 avec la Scuderia Milano, utilisant une Maserati 4CLT/50 modifiée. Dès sa première course, lors du Grand Prix de Suisse, Felice se classe en cinquième position. La saison suivante, Felice est engagé par l'équipe officielle Alfa Romeo. Il termine en quatrième position en Grande-Bretagne. A Monza, Nino Farina ayant abandonné sur casse moteur, Felice doit lui donner sa voiture. Farina termine troisième ce qui permet à Felice de récolter sur son premier podium.

 

En 1952, il dispute plusieurs courses de voitures de sport, avec la Scuderia Lancia. Il décroche ainsi la victoire lors d'une des plus importantes épreuves en voitures de sport, la Targa Florio, avec une Lancia B20. Il pilote en F1 à la fin de la saison, engagé par l'écurie officielle Maserati, courant deux courses en championnat, avec une cinquième place lors du Grand Prix d'Italie. L'année suivante, il dispute son unique saison entière de F1, toujours avec Maserati. Aux Pays-Bas, il doit céder le volant de sa voiture à Gonzalez, qui a abandonné sur bris de transmission. L'Argentin termine troisième et offre à Felice un nouveau podium. Il termine à la quatrième place à deux reprises dans la saison, en Allemagne et en Suisse. Cette même année, il dispute quelques épreuves de voitures de sport avec Lancia, terminant troisième des Mille Miglia.

 

Le 21 novembre 1953, Felice Bonetto est victime d'un accident mortel durant la Carrera Panamerica, il avait 50 ans.

Julien