Eric van de POELE
...
Né le 30 septembre 1961 - Verviers (Liège) - 60 ans
Nation : Belgique
Premier Grand Prix :
Saint-Marin 1991
Dernier Grand Prix :
Italie 1992
Meilleur classement :
9e
Meilleure qualification :
15e
Jamais classé en Championnat du Monde
1991
nc
1992
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
1
15
16
17
1
18
19
20
1
21
22
23
24
1
25
1
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
Moyenne: 21
1
2
3
4
5
6
7
8
1
9
1
10
11
12
1
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Moyenne: 10,67

Ce Belge populaire commence sa carrière dans la Formule 3 française en 1984. L'année suivante il termine deuxième du championnat EFDA de Formule Ford Benelux et troisième du championnat belge de voiture de tourisme. En1986, Éric va brièvement goûter la série F3 britannique et termine de nouveau troisième en tourisme.

 

En 1987, il intègre dans l'équipe junior BMW de Zakspeed et remporte le championnat allemand DTM sans avoir gagné une course ! Cependant il remporte la victoire lors des 24 heures de Spa avec Didier Theys et Jean-Michel Martin.

 

Après une autre saison en Championnat d'Europe de Tourisme avec la BMW de Schnitzer, Éric passe en F3000 avec GA Motorsports en 1989. Avec deux podiums, il termine à la cinquième place du championnat. L'année suivante, il prend la deuxième place après trois victoires (Pau, Birmingham et Nogaro).

 

Il est alors engagé en F1 par l'équipe nouvellement formée Modena Team pour la saison en 1991. La voiture n'est compétitive, mais mystérieusement elle fonctionné très bien à Imola, et Éric se retrouve à la cinquième place jusqu'à ce qu'un problème de pompe à essence dans le dernier ravitaillement lui fasse tout perdre.

 

Pour 1992, il rejoint l'équipe Brabham en perdition pour une lignée de frustration et de non-qualifications, avant de rejoindre l'équipe Fondmetal pas plus fringante, faisant face également à de gros problème financier. A la fin de l'année, il est sans volant en F1. En deux ans, sur vingt-six Grand Prix, il n'aura réussi à se qualifier que cinq fois.

 

Éric va ensuite continuer sa carrière dans le championnat belge de voiture de tourisme, mais également en Endurance ou il va remporter quelques succès au volant d'une Ferrari 333SP en 1998. Il va aussi devenir le recordman des victoires aux 24 heures de Spa avec cinq succès (1987, 1998, 2005, 2006, 2008).

Alicia