Eddie KEIZAN
...
Edward Keizan
Nation : Afrique du Sud
Né le 12 septembre 1944 - Johannesbourg (Gauteng)
Décédé le 21 mai 2016 - 71 ans - Johannesbourg (Gauteng) - Cancer
Premier Grand Prix :
Afrique du Sud 1973
Dernier Grand Prix :
Afrique du Sud 1975
Meilleur classement :
13e
Meilleure qualification :
22e
Jamais classé en Championnat du Monde
1973
nc
1974
nc
1975
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
2
22
23
1
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
Moyenne: 22,67
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
1
13
1
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Moyenne: 13,5

Eddie se fait tout d'abord remarquer dans les courses de Saloon Cars. Fort de cette expérience, il s'inscrit en 1972 au Championnat Sud-Africain de Formule 1. Cette première saison au plus haut niveau local, Eddie la fera sur une Surtees à moteur Ford. Ses débuts seront loin d'être ridicules puisque Eddie finira le championnat en troisième position avec une belle victoire acquise lors du Goldfield Autumn Trophy.

 

L'année suivante il est embauché par le Blignaut Racing (du nom de l'organisateur le plus célèbre d'Afrique du Sud) pour conduire une Tyrrell 004. Sa saison débute par le Grand Prix d'Afrique du Sud comptant pour le championnat du monde. Malgré une honnête vingt-deuxième place sur la grille, Eddie finit la course non-classé, ayant douze tours de retard sur le vainqueur de l'épreuve, Jackie Stewart. Néanmoins, le reste de la saison sera plus réjouissante pour lui qui avec une nouvelle victoire finit à la deuxième place du championnat local, battu par l'inévitable Dave Charlton.

 

En 1974, c'est la Embassy Racing qui l'inscrit au Grand Prix national. Malheureusement pour Eddie, sa Tyrrell 004 accuse le poids des ans (elle a maintenant deux ans). Une fois de plus, il parvient à bien se placer sur la grille, mais la course est toujours aussi difficile. Néanmoins Eddie parvient à rallier l'arrivée en quatorzième position. Pour le championnat local, Eddie décide d'abandonner bien vite sa Tyrrell au profit d'une Lotus 72 du Team Gunston (appartenant à John Love). Si la saison commence bien, avec quatre podiums consécutifs, mais quatre des cinq dernières courses se solderont par un abandon.

 

Pas de changements pour 1975 : Eddie reste fidèle à sa Lotus 72 et au team Gunston. La saison débute comme toujours au Grand Prix d'Afrique du Sud. Eddie y est toujours aussi remarquable aux essais. Avec une voiture vieille de cinq ans, il parvient à se qualifier en vingt-deuxième position devançant des pilotes comme Laffite, Lombardi ou Fittipaldi. En course, Eddie parvient à faire une course solide, finissant dans les roues des Lotus officielles (et neuves !) d'Ickx et de Peterson. Cette treizième place, à deux tours du vainqueur, restera son meilleur résultat en F1. L'année se poursuit avec le championnat local de F1. Mais comme l'année précédente, la Lotus a du mal à rallier l'arrivée et Eddie doit se contenter d'une modeste cinquième place au championnat.

 

En cette fin d'année 75, l'Afrique du Sud est victime de la crise pétrolière qui touche le monde. L'essence se raréfie, des rationnements sont nécessaires. La F1 n'est donc plus la priorité et par faute de moyens, le championnat met la clé sous la porte. Eddie se tourne alors vers les courses de Saloon Cars, comme dans sa prime jeunesse.

Axlex