Antonio GIOVINAZZI
...
Antonio Maria Giovinazzi
Nation : Italie
Né le 14 décembre 1993 - Martina Franca (Pouilles) - 26 ans
Premier Grand Prix :
Australie 2017
Dernier Grand Prix :
70e Anniversaire 2020
Meilleur classement :
5e
Meilleure qualification :
7e
Casque
Casque
#99
Meilleur classement en Championnat du Monde : 15e en  2020
2017
22
2019
17
2020
15
1
2
3
4
5
6
1
7
8
9
3
10
3
11
3
12
13
1
14
2
15
4
16
2
17
5
18
4
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
Moyenne: 14,79
1
2
3
4
1
5
6
7
8
2
9
2
10
1
11
2
12
2
13
5
14
3
15
3
16
2
17
2
18
1
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Moyenne: 13,69

Comme tous les pilotes de sa génération, Antonio débute par le karting. En 2006, il participe à des compétions en Italie et remporte trois titres nationaux. En 2010 et 2011 il termine à la première place du WSK Master Series KF2.

 

En 2012 il passe à la monoplace en s'engageant dans le championnat Formula Pilota China, la version chinoise de la Formule Abarth. Avec six victoires, Antonio remporte le championnat. En 2013 on le retrouve en F3 où il dispute le championnat d'Europe et le championnat Britannique. Alors qu'il ne brille pas dans le premier, il remporte deux victoires au Royaume-Unis et se classe deuxième au championnat. L'année suivante, il remporte deux victoires et termine à la sixième place du championnat d'Europe de F3.

 

En 2015, malgré six victoires et quinze podiums, Antonio doit s'incliner devant Felix Rosenquist et termine vice-champion du championnat d'Europe de F3. Cependant, cette même année, il remporte les Masters de Formule 3 à Zandvoort.

 

Après deux courses et deux victoires en Asian Le Mans Series avec Sean Gelael, Antonio s'engage, pour 2016, dans le GP2 Series, l'antichambre de la F1. Le début de saison est plutôt laborieux car à l'issue des quatre premières courses, il n'a toujours pas inscrit le moindre point. Cependant il remporte les deux suivantes disputées dans les rues de Bakou. Enchainant les bons résultats, Antonio prend la tête du championnat devant Pierre Gasly à la veille des deux dernières courses à Abou Dhabi. Malheureusement pour lui, Gasly réalise la pole position et remporte la victoire dans la course principale, et il retombe à la deuxième place du championnat. En fin d'année, il est nommé comme pilote de réserve et d'essais de la Scuderia Ferrari pour la saison 2017.

 

Au début de l'année, il est appelé par Sauber, motorisé par Ferrari, pour remplacer Pascal Wehrlein (blessé) lors des essais à Barcelone. Le pilote allemand n'étant pas remis de sa blessure, Antonio le remplace pour les deux premiers Grand Prix de la saison. Il termine son premier Grand Prix à la douzième place mais détruit deux fois la Sauber (en qualification et en course) sur la piste humide de Shangaï. Il devient ensuite le troisième pilote chez Hass, également motorisé par Ferrari.

 

Alors qu'il espère être titulaire chez Sauber pour la saison 2018, il n'est finalement nommé que troisième pilote et doit se contenter de rouler à quelques séances le vendredi matin. Il est cependant titularisé pour être le coéquipier de Kimi Räikkönen chez Sauber rebaptisé Alfa Romeo en 2019.

 

Dominé par le Finlandais, il marque son premier point lors du Grand Prix d'Autriche. A Singapour, profitant des changements de pneus des pilotes devant lui, Antonio se retrouve en tête de la course durant quatre tours avant de terminer l'épreuve à la dixième place. Profitant d'une hécatombe en fin de course, il se classe cinquième lors de la manche brésilienne. Il termine le championnat à la dix-septième place et conserve son baquet chez Alfa Romeo pour 2020.

.