Tony MAGGS
...
Anthony Francis O'Connell Maggs
Nacido el 9 febrero 1937 - Pretoria (Gauteng)
Muerto el 2 junio 2009 - 72 años - Hermanus (Cap-Occidental) - Cancer
Nacione : Sudáfrica
Primer Gran Premio :
Gran Bretaña 1961
Último Gran Premio :
Sudáfrica 1965
Mejor clasificación :
2a
Mejor calificación :
4a
Mejor clasificación en Campeonato del Mundo : 7a en  1962
1961
nc
1962
7
1963
8
1964
13
1965
nc
1
2
3
1
4
5
1
6
1
7
1
8
1
9
6
10
1
11
1
12
4
13
14
2
15
2
16
17
18
1
19
20
21
1
22
2
23
1
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Posición sobre la parrilla de salida
Media: 13,15
1
2
2
1
3
1
4
2
5
3
6
4
7
8
2
9
10
2
11
12
1
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Posición a la llegada
Media: 6,67

Tony Maggs est le premier sud-africain à courir le championnat du monde de F1, et il avait un certain talent.

 

Né à Pretoria, Anthony n'a comme expérience dans le sport automobile que quelques courses nationales au volant d'une Austin Healey quand il part pour l'Angleterre en 1959. Ses performances se font remarquer très vite et l'année suivante, le voilà propulsé en Formule 2 par l'écurie Essex sur une Cooper avec laquelle il réussit à terminer troisième du Vanwall Trophy. Il court également le championnat de Formule Junior, sur une Gemini, et il va exceller dans cette catégorie l'année suivante, avec la Cooper de Ken Tyrrell, il remporte huit courses et s'octroie le titre européen, qu'il partage avec Jo Siffert. Il va également courir ses deux premières courses en championnat de F1, avec la Lotus 18 de Louise Bryden-Brown. Au volant d'une voiture vieille d'un an et pas spécialement performante, Tony réussit cependant à impressionner les gens de chez Cooper. Et en 1962, il est engagé comme second de Bruce McLaren.

 

Dès la première course de la saison 1962, Tony réussit à entrer dans les points grâce à une cinquième place à Zandvoort, puis il monte sur son premier podium lors de Grand Prix de France qu'il termine à la deuxième place derrière Dan Gurney. Il monte sur un autre podium lors de son Grand Prix national, terminant troisième derrière son chef de file McLaren. La saison suivante, il commence par un podium lors du Glover Trophy. A Monaco, il termine en cinquième position, et se retrouve de nouveau sur le podium lors d'un Grand Prix de France, deuxième derrière un impressionnant Clark. Il marque un autre point sur le circuit de Monza. A la fin de la saison, l'équipe Cooper lui préférant Phil Hill, il doit partir.

 

C'est au sein de la Scuderia Centro Sud qu'il va poursuivre sa carrière en Formule 1, avec une BRM P57. Malgré une voiture peu performante, Tony réussit à terminer au pied du podium en Autriche, et se classe sixième du Grand Prix d'Allemagne. Mais dans le même temps, il attache plus d'importance à la Formule 2, il pilote une Lola T54 pour l'équipe Midland, terminant troisième du Vanwall Trophy. Il dispute également des courses de voitures de sport avec une Ferrari 250GTO, terminant quatrième à deux reprises.

 

En 1965, pour le Grand Prix d'Afrique du Sud, c'est au volant d'une Lotus engagée par Reg Parnell, qu'il court sa dernière course de Formule 1, il termine à la onzième place. Il termine troisième des 12 heures de Sebring avec David Piper, il remporte les 9 heures de Rand, et en F2, il se classe deuxième à Rome. Tony est victime d'un accident lors d'une course de F2 à Pietermaritzburg, accident dans lequel un jeune garçon, qui se trouvait dans une zone interdite, perd la vie. Tony décide de se retirer définitivement et sans délai de la compétition automobile pour se consacrer à son exploitation agricole.

Julien