Reg PARNELL
...
Reginald Harold Haslam Parnell
Nacido el 2 julio 1911 - Derby (Derbyshire)
Muerto el 7 enero 1964 - 52 años - Derby (Derbyshire) - Péritonite
Nacione : Reino Unido
Primer Gran Premio :
Gran Bretaña 1950
Último Gran Premio :
Gran Bretaña 1954
Mejor clasificación :
3a
Mejor posición en parrilla :
4a
 
Mejor clasificación en Campeonato del Mundo : 10a en  1951
1950
11
1951
10
1952
nc
1954
nc
1
2
3
1
4
5
1
6
7
1
8
1
9
10
11
1
12
13
1
14
15
16
17
18
19
1
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Posición sobre la parrilla de salida
Media: 10,43
1
2
1
3
1
4
1
5
6
1
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Posición a la llegada
Media: 4,75

Reg Parnell fut un très bon pilote en Grande-Bretagne.

 

Reginald commence sa carrière automobile vers la fin des années 30, dans des courses de voiturettes, avec des MG. Après la seconde guerre mondiale, Reg reprend la compétition en 1946 avec une Maserati. Deuxième dans l'Ulster Trophy, il remporte sa première victoire en pré-Formule 1 l'année suivante sur l'île de Jersey. Cette même année, il crée la Reg Parnell Racing Team. Il se classe souvent sur le podium, remportant deux autres victoires en 1949, lors du Richmond Trophy, et sur le circuit de Goodwood. En 1950, juste avant le début du championnat du monde, il remporte l'épreuve de Richmond.

 

Puis c'est le premier Grand Prix de l'histoire sur le circuit de Silverstone. Annoncé sur une Maserati, c'est finalement sur une Alfa Romeo qu'il court, terminant à la troisième place. Il court ensuite le Grand Prix de France avec une Maserati mais doit abandonner à cause de son moteur. Reg remporte la victoire lors du Goodwood Trophy avec la BRM P15 équipée d'un moteur V16. En 1951, il court le Grand Prix de France avec une Ferrari 375 de l'écurie Vandervell, terminant à la quatrième place. Pour la manche suivante en Grande-Bretagne il fait débuter la BRM P15 en championnat. Il ne se classe que vingtième sur la grille de départ, mais remonte jusqu'à la cinquième place.

 

A Partir de 1952, Reg se concentre sur les courses britanniques, il court le Grand Prix de Grande-Bretagne avec une Cooper-Bristol et termine septième. Il remporte une course dans l'Essex en F2. La saison suivante, il court exclusivement en voitures de sport avec une Aston Martin. Il fait son retour en 1954 dans une Formule 1 au volant des Ferrari 500 et 625, ce sera sa plus belle année. Si le Grand Prix de Grande-Bretagne ne lui porte pas chance, il remporte cinq autres épreuves hors championnat. Après avoir couru pour Connaught, puis Aston Martin, il dispute sa dernière course sur Ferrari en 1957 lors du Grand Prix de Nouvelle-Zélande, qu'il remporte. Ensuite Reg sera exclusivement directeur d'écurie.

Julien