Johnny SERVOZ-GAVIN
...
George-Francis Servoz-Gavin
Nation : France
Born the 18 january 1942 - Grenoble (Isère)
Die the 29 may 2006 - Grenoble (Isère) - 64 years - Embolie pulmonaire
First Grand Prix :
Monaco 1967
Last Grand Prix :
Spain 1970
Best result :
2th
Best grid place :
2th
Best ranked in the World Championship : 14th in  1968
1967
nc
1968
14
1969
18
1970
21
1
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
1
11
12
2
13
2
14
3
15
1
16
1
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Rank on starting grid
Average: 13,18
1
1
2
3
4
1
5
1
6
7
1
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Rank on finish line
Average: 5,25

Johnny Servoz-Gavin aurait pu avoir une carrière intéressante en F1.

Après avoir fréquenté l'école de pilotage de Magny-Cours, il fait ses débuts en Formule 3 en 1965 avec une Brabham appartenant à sa petite amie. Classé quatrième au championnat, il est engagé par Matra Sports pour disputer la saison suivante de F3. Il gagne trois épreuves, deux fois sur le circuit de Montlhéry et une fois au Mans ce qui lui permet de remporter le titre. Il participe également aux 24h du Mans avec Jean-Pierre Beltoise sur une Matra qui abandonne durant la nuit.

 

L'année suivante, il passe à la catégorie supérieure, en F2. Il réussit lors de la dernière épreuve sur le circuit de Rome à monter sur le podium. Cette même année, il commence sa carrière en F1, lors du Grand Prix de Monaco, mais cela ne dure que quatre tours, problème d'alimentation sur sa MS5. Cependant, lors du Grand Prix d'Espagne disputé hors championnat, il se classe à une belle quatrième place.

 

En 1968, Jackie Stewart étant blessé au poignet, Johnny le remplace au volant de la Matra pour le Grand Prix de Monaco. Il réussit à se qualifier en deuxième position et prend la tête dès le départ de la course, cela ne dure que trois tours, avant qu'il ne frotte de trop près la barrière à Mirabeau, sa roue est endommagée et il est contraint d'abandonner. Cette performance lui vaut de rester en F1. Il est engagé au Grand Prix de France par Cooper, avec qu'il ne dispute que cette course, marquée par la mort de Jo Schlesser. Sur l'autodrome de Monza, Matra engage une troisième voiture pour lui, placé sur la quatorzième place au départ, il va remonter au classement et après une belle bataille avec Jacky Ickx, il décroche in extremis la deuxième place.

 

En 1969, Johnny se retrouve aux commandes d'une Matra MS84, une F1 à quatre roues motrices, Johnny est le seul à la placer dans les points, en terminant sixième au Canada, mais à six tours du vainqueur ! Cette même saison, il connaît une bien meilleure réussite en F2, il monte sur six podiums, dont trois fois sur la plus haute marche, il remporte aisément le titre européen de F2. La saison suivante, l'équipe Tyrrell commande des March pour Stewart et Johnny, le pilote français termine cinquième en Espagne. Il manque sa qualification pour le Grand Prix de Monaco. C'est sa dernière participation en F1. En effet, le Team Tyrrell explique ce retrait par la perte d'une partie de sa vision à l'œil gauche, après un accident. Il semblerait qu'en réalité, Johnny ait décidé de démissionner, hanté par la vision d'un accident.

 

Johnny Servoz-Gavin se retire de la course automobile, voyageant à bord d'un bateau blanc qui dans les années 80 explose, brûlant son propriétaire. Il nous a quitté en 2006 après une longue maladie.

Julien et Tony