Ernesto PRINOTH
...
Born the 15 april 1923 - Ortisei
Die the 26 november 1981 - 58 years - Innsbruck (Autriche)
Nation : Italy
First Grand Prix :
-
Last Grand Prix :
-
Best result :
-
Best grid position :
-
Never ranked in the World Championship

Si Ernesto Prinoth n'a jamais réussi à disputer une course de Formule 1 pour le Championnat du Monde, on l'a en revanche vu plusieurs fois hors-championnat (dont deux podiums) et aussi en GT.

 

Ingénieur, skieur, pilote automobile professionnel, Ernst Prinoth est le fils de Leo Prinoth, sculpteur et marchand de sculptures sur bois basé dans le Val Gardena.

 

Naturellement, étant originaire de cette région, il était un bon skieur, mais, devenant indépendant de l'atelier de son père, il se consacre à la moto, en même temps qu'en 1951 il fonde une Officina Meccanica (située à Ortisei) qui d'abord n'était rien d'autre qu'un atelier d'entretien automobile, de graissage et de vidange d'huile ou encore de ravitaillement et de vente de pièces détachées. Mais plus tard, il se distingue en créant des Snowcats (transporteurs, chasse-neige et véhicules pour déplacer les touristes sur des surfaces enneigées) et son modèle P-15 fait sensation lors de son apparition en 1960.

 

Passionné de moto, cette station-service est la première entreprise d'Ernesto; mais de simple mécanicien, il devient rapidement préparateur de voitures de course, pilote, fondateur-dirigeant d'écurie et constructeur. Il développe des variantes améliorées telles que des taxis, des camions de pompiers, des minibus ou des ambulances pour les itinéraires enneigés.

 

En tant que constructeur, il a également créé, en 1963, une monoplace, le Prinoth Baby de Formule Junior. Elle a un moteur bicylindre Steyr Puch et sera pilotée par Tonino Ascari, Herbert Demetz et Erwin Gassler, entre autres.

En tant que pilote, et mettant de côté sa première passion pour la moto, Ernst (ou Ernesto) effectue des passages dans le sport automobile, qui l'amené à créer la Scuderia Prinoth, initialement équipée du petit Steyr Puch 500 (version autrichienne de la Fiat New Cinquecento) . Il a également utilisé d'autres Abarth-Fiat Zagato et Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio.

 

Ernesto participe à la Targa Florio en 1959 (avec Enrico Carini et une Fiat-Abarth 750 Zagato nº 8 avec laquelle il se classe quatorzième au scratch et premier en GT de moins de 750 cm3.

En 1961, il est troisième du Preis von Wien disputé à Aspern, deuxième de la Coppa Italia de Vallelunga (ou Grand Prix de Rome) et neuvième à Naples. Ces courses de Formule 1 étaient hors-Championnat du Monde, mais cette même saison, Ernesto engage via la Scuderia Dolomiti Bolzano une Lotus 18 au Grand Prix d'Italie, mais il doit déclarer forfait suite à un accident de ski.

 

Il tente à nouveau de qualifier sa Lotus, cette fois engagée par la Scuderia Jolly Club, au Grand Prix d'Italie la saison suivante ; mais, malheureusement il rate la qualification. En 1963, il dispute encore les Grands Prix hors championnat d'Imola (9e) et d'Autriche (abandon).

 

En 1963, il termine troisième de sa classe avec l'Alfa Romeo Giulia dans l'une des manches des Terlaemen Cups qui se déroulent sur la neige et la grêle sur le circuit de Zolder. Il a également terminé septième de la Coppa Inter Europa de Sport qui s'est tenue à Monza. En 1964 et avec la Ferrari 250 GTO de la Scuderia Dolomiti Bolzano, il court dans la catégorie GT et remporte quelques courses de côte, ainsi qu'une course sur l'aéroport d'Aspern à Vienne (Grand Prix de Vienne ), l'épreuve de Cividale Castelmonte et une autre course à Innsbruck.

Philippe