Doug SERRURIER
...
Louis Douglas Serrurier
Nation : South Africa
Born the 9 december 1920 - Germiston (Gauteng)
Die the 3 june 2006 - Johannesburg (Gauteng) - 85 years
First Grand Prix :
South Africa 1962
Last Grand Prix :
South Africa 1963
Best result :
11th
Best grid place :
14th
Never ranked in the World Championship
1962
nc
1963
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
1
14
15
16
17
1
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Rank on starting grid
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
1
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Rank on finish line

Ce sud-africain aux lointaines origines françaises, a la particularité d'avoir mené de front une carrière de pilote à une autre de constructeur. C'est d'ailleurs dès les années 50 que l'on voit apparaître les premières LDS Spéciales (LDS pour Louis Douglas Serrurier).

 

Lorsque le championnat de Formule 1 sud africain voit le jour en 1961, Doug entreprend de construire sa première monoplace. Sur la base d'une Cooper, il va y greffer un moteur Alfa Roméo flat 4. En 1962, Douglas inscrit sa LDS avec le soutien financier de l'écurie Otelle Nucci. Il se qualifie au 14è rang mais est contraint à l'abandon au 62è tour suite à un problème de radiateur. Dans le championnat local, la réussite est au rendez vous puisque Doug remporte les Westmead 120.

L'année suivante, Serrurier parvient à inscrire 2 LDS au GP d'Afrique du Sud pour lui et son pilote fétiche Tingle. Qualifié juste derrière son coéquipier, Serrurier parvient à rallier l'arrivée en 11è position à 7 tours du vainqueur. Les résultats en championnat ne sont pas à la hauteur des espérances et pour l'année suivante, Doug troque son moteur Alfa Roméo pour un moteur Climax, jugé plus performant.

 

Le GP d'Afrique du Sud 1965 voit ce coup-ci 3 LDS engagées. Malheureusement, Serrurier sera recalé à l'issue des qualifications. C'est l'année suivante que Doug va montrer le plus d'assiduité au championnat local. Avec quelques podiums et une 5è place finale, il peut être satisfait de sa saison, mais Doug ne s'éclate pas en monoplace. Il préfère laisser sa nouvelle LDS (basée sur une Brabham) au rhodésien Sam Tingle et se tourner vers les courses d'endurance.

 

Avec une Lola T70, il s'imposera au GP du Mozambique 1966 puis à Pietermariztburg en 1967. Après une dernière sortie aux 6H de Kyalami en 70 sur une Ford Mustang, il mettra un terme à sa carrière.

Axlex