Desiré WILSON
...
Desiré Randall Wilson
Born the 26 november 1953 - Brakpan (Gauteng) - 70 years
Nation : South Africa
First Grand Prix :
-
Last Grand Prix :
-
Best result :
-
Best grid position :
-
 
Never ranked in the World Championship

La carrière de Desiré Wilson se concentre principalement en voiture de sport et en CART, elle ne fit qu'un bref passage en F1.

 

Desiré, dont le père Charlie Randall est un ancien champion de moto, commence à courir à l'âge de cinq ans avec micro-midget sur des pistes de terre. Elle remporte de nombreuses courses et championnats avant de quitter la compétition à douze ans. Elle se tourne alors vers l'athlétisme avec un certain succès. A dix-huit ans, elle reprend le volant et se lance en Formule Vee, terminant deuxième du championnat d'Afrique du Sud. Elle passe ensuite à Formule Ford 1600 en 1974 et devient, en 1976, la première femme à remporter un championnat national.

 

Ce titre lui vaut le « Driver-to-Europe Award », qu'elle utilise pour déménager aux Pays-Bas pour courir FF2000 en Europe et en Angleterre. Elle remporte plusieurs courses et son succès l'amène à déménager en Angleterre en 1978 pour participer au championnat britannique de Formule 1 Aurora AFX au volant d'une Tyrrell 008. Elle devient la première femme à mener une course de Formule 1 sur le circuit de Zolder et termine ensuite à la troisième place.

 

Desiré participe à sa première course importante en 1979, où elle court la Race of Champions, une épreuve F1 hors championnat au volant d'une Tyrrell-Ford Cosworth, elle termine à la neuvième place. L'année suivante, elle devient la première femme à remporter une course de championnat de Formule 1 Aurora. Au volant d'une Wolf WR4 de 1977, elle s'impose face à des Williams FW07 beaucoup plus modernes et d'autres voitures à effets de sol lors de la manche de Brands Hatch.

 

Elle également court dans le championnat de voitures de sport. Dès sa première course, elle termine troisième, avant de remporter coup sur coup deux victoires, la première aux 6 heures de Monza, puis aux 6 heures de Silverstone. Elle décroche également une septième place aux 24 heures du Mans. Cette même année, elle est engagée pour son unique Grand Prix de F1.

 

Au Grand Prix de Grande-Bretagne 1980, Desiré court avec une Williams-Ford Cosworth. Elle termine les qualifications à la dernière place et n'est donc pas qualifié pour la course.

 

En 1981, elle participe à sa dernière course de F1 lors de son Grand Prix national en Afrique du Sud (hors championnat) qui se solde par un abandon. De 1981 à 1984, elle participe à sept courses de voitures de sport, terminant au pied du podium lors des 1000 km de Brands Hatch en 1982 et 1984. Elle décroche encore une septième place aux 24 heures du Mans en 1983.

 

Cette même année, en 1983, Desiré court dans le championnat de CART. Elle rate sa qualification pour l'Indy500. A Cleveland, elle marque les trois points de la dixième place. Le reste de la saison est constitué d'abandons et d'une treizième place à Phœnix. En 1984, elle tente une nouvelle fois de se qualifier pour l'Indy500 encore une fois sans succès. Après une année sans compétition en 1985, elle fait son retour en 1986, où elle participe à trois courses, sans marquer de points. Elle court les 480 km de Brands Hatch en 1989 et les 24 heures du Mans en 1991, avant de se retirer.

 

Desiré Wilson court ensuite dans des épreuves rétro et a pris la direction du "Wilson Track Design" qui aide au tracé des virages de circuits.

Julien