1971

World Championship Victory Race

Emerson FITTIPALDI
 E.FITTIPALDI
Lotus Ford Cosworth
Peter GETHIN
 P.GETHIN
BRM
Jackie STEWART
 J.STEWART
Tyrrell Ford Cosworth
24 october 1971 - Brands Hatch
14 laps x 4,265 km = 59,710 km


Prévue pour 40 tours, arrêtée suite à l'accident mortel de Jo Siffert au 15ème tour.
Course de F1 et de F5000


Result

Pos Driver Team Constructor Engine Lap  
16Peter GETHINBRMBRM P160BRM V1214 
28Emerson FITTIPALDITeam LotusLotus 72DFord Cosworth V814 
31Jackie STEWARTTeam TyrrellTyrrell 003Ford Cosworth V814 
45Jo SIFFERTBRMBRM P160BRM V1214 
512Tim SCHENKENMotor Racing Developments LtdBrabham BT33Ford Cosworth V814 
616John SURTEESTeam SurteesSurtees TS9Ford Cosworth V814 
72François CEVERTTeam TyrrellTyrrell 002Ford Cosworth V814 
811Graham HILLMotor Racing Developments LtdBrabham BT34Ford Cosworth V814 
914Carlos REUTEMANNMotor Racing Developments LtdBrabham BT33Ford Cosworth V814 
1026Alan ROLLINSON-Surtees TS8 (F5000)Chevrolet V814 
1123Frank GARDNER-Lola T300 (F5000)Chevrolet V814 
1277Mike WALKER-Lola T192 (F5000)Chevrolet V814 
1344Gordon SPICE-McLaren M10B (F5000)Chevrolet V814 
1433Teddy PILETTE-McLaren M10B (F5000)Chevrolet V814 
1525Keith HOLLAND-McLaren M10B (F5000)Chevrolet V814 
164Ronnie PETERSONSTP March Racing TeamMarch 711Ford Cosworth V814 
ab10Jackie OLIVERBruce McLaren Motor RacingMcLaren M19AFord Cosworth V813Brakes
1728Ray ALLEN-McLaren M10B (F5000)Chevrolet V813 
1840Ian ASHLEY-Lola T190 (F5000)Chevrolet V813 
1927David PROPHET-McLaren M10B (F5000)Chevrolet V813 
2024Guy EDWARDS-McLaren M10B (F5000)Chevrolet V812 
ab41Trevor TAYLOR-Leda LT25 (F5000)Chevrolet V89Overheating
ab7Howden GANLEYBRMBRM P160BRM V126Engine
ab17Mike HAILWOODTeam SurteesSurtees TS9Ford Cosworth V82Collision
ab66Fred SAUNDERS-Crosslé 15F (F5000)Rover V82Fire
ab15Henri PESCAROLOFrank Williams Racing CarsMarch 711Ford Cosworth V81Collision
ab21Reine WISELL-McLaren M18 (F5000)Chevrolet V81Collision









Le 24 octobre 1971 se déroule à Brands-Hatch la « World Championship Victory Race », une épreuve hors-championnat commanditée par le cigarettier Rothmans afin de célébrer le deuxième titre mondial de Jackie Stewart. Prévue pour quarante tours, c'est une course de Formule libre, ouverte aux F1 et aux F5000. Elle est censée remplacer le Grand Prix du Mexique, annulé par les autorités mexicaines suite au décès de l'idole nationale Pedro Rodríguez.

 

Ferrari et Matra sont absentes, ce qui donne à l'épreuve un caractère très britannique. Quatorze Formules 1 sont engagées: les Tyrrell de Jackie Stewart et François Cevert, les BRM de Jo Siffert, Howden Ganley et Peter Gethin, les Surtees de John Surtees et Mike Hailwood, la McLaren de Jackie Oliver, la STP March de Ronnie Peterson, la March Williams de Henri Pescarolo et enfin trois Brabham: la BT34 de Graham Hill et les deux BT33 de Tim Schenken et Carlos Reutemann. On trouve treize F 5000, dont beaucoup de McLaren M10B. Parmi leurs pilotes, on retrouve Reine Wisell, récemment mis à pied par Lotus.

 

Évidemment les essais sont dominés par les Formules 1. Jo Siffert, qui participe seulement pour faire plaisir à son ami Jackie Stewart, réalise la pole position devant son équipier Gethin. Fittipaldi occupe le troisième rang. Seul Frank Gardner parvient à hisser sa Lola T300 de F5000 devant une F1, la March de Pescarolo.

 

La course se déroule sous un beau soleil et devant un public fort nombreux qui acclame Stewart.

 

Siffert manque complètement son envol et est même légèrement heurté par Peterson. Gethin vire en tête à Paddock Bend, suivi par Fittipaldi, Hailwood, Peterson, Ganley, Stewart, Schenken, Surtees et Cevert. A l'issue du premier tour Siffert ne pointe qu'en dixième position.

Au deuxième tour, Wisell et Pescarolo entrent en contact à Druids et finissent leurs courses dans le rail de sécurité. Tandis que Gethin conserve le commandement, au troisième tour Peterson part en tête-à-queue à l'entrée de Bottom Bend. Il est percuté par Hailwood. Hailwood renonce, suspension arrière faussée, tandis que Peterson regagne le stand March pour changer ses pneus arrière.

En tête, Gethin et Fittipaldi mènent la danse tandis que Siffert poursuit sa remontée et pointe en cinquième position au sixième tour. Entretemps, Fred Saunders a renoncé suite à un incendie sur sa Crosslé-Rover. Au septième tour, Ganley abandonne à cause d'un joint de culasse cassé. Plus tard c'est Oliver qui disparait privé de freins.

 

Au onzième tour Siffert prend la quatrième place à Schenken. Gethin, Fittipaldi et Stewart sont confortablement installés en tête de l'épreuve. Siffert fait preuve de son sens de l'attaque habituel et remonte sur le trio. Au quatorzième tour, il vient de prendre un tour à Surtees lorsqu'à la hauteur de la passerelle précédant Hawthorn Bend, le Suisse semble se débattre avec son levier de vitesses. La BRM sort de la piste à gauche, heurte le monticule de terre à près de 260 km/h, rebondit vers la piste avant de percuter un panneau de signalisation situé dans la courbe Hawthorn. Projetée dans les airs, l'épave se retourne, passe derrière un abri réservée aux commissaires, s'écrase au sol et finit par exploser.

Sans doute inconscient, Siffert demeure coincé dans sa voiture transformée en boule de feu. Le malheureux meurt asphyxié. Les secours mettent de longues minutes avant d'arriver sur les lieux du drame, où ils ne peuvent rien faire pour venir en aide au pilote tant l'incendie est dense. Ils actionnent les jets d'eau tandis que la direction de course décide d'arrêter l'épreuve.

 

Le classement de la course est celui du quatorzième tour. Il donne la victoire à Peter Gethin devant Fittipaldi, Stewart et le pauvre Siffert. Suivent Schenken, Surtees, Cevert, Hill et Reutemann. Alan Rollison est le premier des F5000 au volant d'une Surtees.

 

La fête est bien évidemment gâchée par la mort de Jo Siffert. Celle-ci aurait pu être évitée car l'autopsie de son corps ne dévoilera, outre l'asphyxie, qu'une cheville brisée. La lenteur des secours est vivement dénoncée. Les commissaires étaient de plus fort mal équipés puisque deux de leurs extincteurs n'ont pas fonctionné. Quant à la cause de l'accident, elle ne sera jamais élucidée: Crevaison lente ? Conséquence du choc avec Peterson au départ ? Affaissement d'une suspension ? Boîte de vitesses récalcitrante ?

En tout cas, après la mort de Pedro Rodríguez en juillet, BRM se retrouve décapitée par la mort de son autre leader. Comme le Mexicain, Jo Siffert est unanimement regretté. Comme lui, il était un pilote très populaire et très éclectique, aussi performant en monoplaces qu'en Endurance ou en CanAm. Sa disparition conclut tragiquement la saison 1971 de sport automobile.

Tony