Reine WISELL
...
Reine Tore Leif Wisell
Land : Schweden
Geburtsdatum 30 September 1941 - Motala (Ostergotland) - 78 jahre
Großer Preis Debüt :
Vereinigte Staaten 1970
Letzt Großer Preis :
Schweden 1974
Beste Platzierung :
3.
Beste Qualifikation :
6.
Beste Stelle im Weltmeisterschaft : 12. in  1971
1970
16
1971
12
1972
nc
1973
nc
1974
nc
1
2
3
4
5
1
6
1
7
8
2
9
3
10
11
2
12
13
2
14
1
15
5
16
3
17
1
18
1
19
20
21
1
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Platz in Startaufstellung
Durchschnitt: 13,83
1
2
1
3
2
4
1
5
1
6
7
1
8
9
1
10
11
1
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Platz an Ziel
Durchschnitt: 6,5

Reine Wisell était le rival de Ronnie Peterson, mais il n'avait pas autant de talent que son compatriote.

 

Né à Motala, Reine commence sa carrière de pilote automobile en 1962 sur une Mini Cooper, et trois ans plus tard, il termine vice-champion suédois du championnat G5. Il décide, en 1966, de passer en Formule 3 sur une Cooper. Ses bonnes performances durant l'année lui permettent d'obtenir une Brabham, avec laquelle, il va courir le championnat suédois en 1967, il remporte cinq épreuves, dont trois en championnat et s'adjuge le titre. L'année suivante, Reine obtient une Tecno de Formule 3, ainsi que son compatriote Peterson, et va triompher à onze reprises en Europe. L'année suivante, il dispute des épreuves de voitures de sport sur une chevron GT, avant de partir pour l'équipe de Jo Bonnier en 1970 qui fait courir des Lola. Il va également disputer des épreuves de Formule 2 sur une Chevron de l'équipe Publicator Racing. Il dispute en avril sa première course de Formule 1, le BRDC International Trophy, sur une McLaren. Enfin, il va également remporter trois courses de F5000 britannique consécutivement.

 

En fin de saison, l'équipe Lotus perd son premier pilote, l'autrichien Jochen Rindt, qui se tue durant les essais du Grand Prix d'Italie. L'équipe décide d'engager Reine pour les deux dernières courses de la saison. Dès sa première course, Reine réalise une performance, en se classant troisième et décrochant le podium pour sa première course, tandis que son coéquipier Fittipaldi décroche son premier succès. Reine ne parvient pas à se classer au Mexique, mais il obtient malgré tout un volant de titulaire chez Lotus pour l'année 1971. Dès le début de la saison, il termine au pied du podium, mais en Espagne, il accuse 17 tours de retard sur le vainqueur. Il termine sixième en France avant de connaître une course désastreuse avec la Lotus équipée d'une turbine Pratt & Whitney. Il termine ensuite quatrième en Autriche et cinquième au Canada. Enfin, il participe également en Formule 2 et décroche la victoire lors de la course de Pau. Mais Colin Chapman lui préfère Dave Walker pour la saison 1972.

 

Reine décide de passer chez BRM pour l'année 1972, mais la voiture manque de fiabilité, et il ne termine qu'une seule course, douzième en Italie. En fin de saison, il remplace Dave Walker pour les deux dernières courses de la saison chez Lotus. Dès lors, il n'apparaîtra plus que deux fois en Formule 1, lors du Grand Prix de France en 1973 et du Grand Prix de Suède en 1974, avant finalement d'abandonner la F1 pour les voitures de sport. Dès 1972 il court sur une Lola T280, d'abord avec l'écurie Bonnier, puis en 1973 avec la Scuderia Fillipinetti. En 1974, il court sur une Gulf Mirage avec Vern Schuppan, puis en 1975 sur une Porsche Carrera GT, avec laquelle, il s'en va remporter le titre européen. Par la suite, il fait quelques apparitions en voitures de tourisme avec une Chevrolet Camaro jusqu'en 1981, avant d'abandonner la compétition automobile.

 

Reine Wisell continue de prendre part à des épreuves historiques, mais il se concentre aussi sur l'apprentissage des techniques de pilotage à d'autres espoirs suédois.

Julien