Onofre MARIMON
...
Onofre Agustín Marimón
Geburtsdatum 19 Dezember 1923 - Zárate (Buenos Aires)
Sterbedatum 31 Juli 1954 - 30 jahre - Nürbürgring (Allemagne) - Accident durant les essais du GP d'Allemagne
Land : Argentinien
Großer Preis Debüt :
Frankreich 1951
Letzt Großer Preis :
Großbritannien 1954
Beste Platzierung :
3.
Beste Qualifikation :
4.
Beste Stelle im Weltmeisterschaft : 11. in  1953
1951
nc
1953
11
1954
14
1
2
3
2
4
2
5
2
6
1
7
3
8
9
10
11
12
13
14
1
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
1
28
29
30
31
32
33
34
Platz in Startaufstellung
Durchschnitt: 8,67
1
2
2
3
4
5
6
7
8
1
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Platz an Ziel
Durchschnitt: 5

Onofre Marimon était promis à un bel avenir dans le championnat du monde de F1. Mais les circonstances en ont décidé autrement.

 

Onofre court à ses débuts la plupart de ses courses en Argentine. En 1950, il remporte ainsi la course de la Mar del Plata. L'année suivante, il arrive en Europe et court son premier Grand Prix de F1 en France, avec une Maserati Milano. Il est contraint à l'abandon, à cause de son moteur. Il participe également à une course de F2 à Modène, avec une Ferrari de la Scuderia Marzotto. Puis on ne voit plus le pilote argentin pendant deux ans, jusqu'à ce qu'il fasse son retour d'abord aux 24 heures du Mans avec Jose Froilan Gonzalez, puis dans l'écurie Maserati de F1 en 1953, en compagnie d'un autre pilote argentin, et non des moindres, Juan Manuel Fangio, qui considère Onofre comme son protégé.

 

Lors de la première épreuve qu'il dispute cette année-là, en Belgique, Onofre décroche la troisième place, profitant de l'abandon de Fangio sur casse moteur dans le dernier tour. Se plaçant dans le groupe de tête lors des qualifications, il ne peut réitérer sa performance de Spa-Francorchamps, la faute à une monoplace manquant de fiabilité. A la fin de la saison, le pilote argentin dispute l'épreuve de F2 de Modène, et termine deuxième derrière Fangio. La saison suivante, il dispute de nombreuses courses hors-championnat, remportant par la même occasion la victoire lors du Grand Prix de Rome. Puis Fangio s'en va chez Mercedes-Benz, Onofre se retrouve leader de l'équipe Maserati. En Belgique et en France, bien qu'étant placé correctement sur la grille, la 250F ne termine aucune course. Mais en Grande-Bretagne, alors qu'il part du fond de la grille, Onofre va réaliser le meilleur tour en course (comme six autres pilotes ce jour-là !) et termine à une magnifique troisième place.

 

Le 31 juillet 1954, tout bascule. Durant les essais du Grand Prix d'Allemagne, Onofre Marimon manque un virage, il passe par-dessus une haie pour s'écraser au bas d'un pente. Le pilote argentin décède sur le coup, il avait 30 ans.

Julien