Gründer : Harry Weslake (1897-1978)
Land : Grossbritannie u Nordirland
Großer Preis Debüt :
Italien 1966
Letzt Großer Preis :
Italien 1968
Beste Platzierung :
1.
Beste Qualifikation :
2.
In Weltmeisterschaft geordnet
1966
nc
1967
7
1968
nc

Beste Stelle im Weltmeisterschaft (Konstruktoren) : 7. in 1967

Beste Stelle im Weltmeisterschaft (Fahrer) : 8. in 1967 (Dan GURNEY)

13 Punkte
0.72 Pkt / GP
4.33 Pkt / Saison
000 019 Runden geführt
000 330 km gefühft
000 447 Runden gefahren
002 752 km gefahren

Gurney Weslake 58

(1966-1968)

 

Ce moteur va permettre à Dan Gurney de remporter l'unique victoire d'Eagle et de Weslake, lors du Grand Prix de Belgique 1967.

Encore aujourd'hui lorsque la T1G tourne, les aficionados sortent leurs magnétophones pour enregistrer le bruit unique du V12 Weslake. L'ex-homme de BRM, Aubrey Woods, en avait assuré le design, et quatre de ces blocs-moteur furent fabriqués à l'usine de Harry Weslake à Rye dans l'East Sussex anglais.
L'un des principaux défaults du V12 était un système de récupération d'huile déficient: le moteur avait ainsi tendance à se noyer dans son lubrifiant après quelques tours.

C'est à cause de ces problèmes de jeunesse que le moteur fut remplacer par un Climax quatre cylindres en plusieurs occasions durant la saison 1966. L'écurie démarra la saison 67 avec la firme de Coventry, pour installer un V12 lors de la 2e manche au Grand Prix de Monaco.

Le système d'échappement du moteur fut conçu par Pete Wilkins à base de titane. On obtenait les formes coudées en versant du sable dans des tubes droits que l'on chauffait et tordait par la suite alors que le sable était encore à l'intérieur ce qui leur permettait de conserver leur forme arrondie.

 

-Type: 12 cylindres en V à 60°
-Cylindrée: 2 997 cm3

-Puissance: 375 ch à 9 500 tr/min (1966), 415 ch à 10 000 tr/min (1967)

-Poids: 165kg

 

-Utilisé par: Eagle

 

Alicia