Max PAPIS
...
Massimiliano Papis
Land : Italien
Geburtsdatum 3 Oktober 1969 - Côme (Lombardie) - 51 jahre
Großer Preis Debüt :
Großbritannien 1995
Letzt Großer Preis :
Europa 1995
Beste Platzierung :
7.
Beste Qualifikation :
15.
Niemals in Weltmeisterschaft geordnet
1995
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
2
15
16
2
17
18
19
3
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Platz in Startaufstellung
Durchschnitt: 17,71
1
2
3
4
5
6
1
7
8
9
10
11
1
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Platz an Ziel
Durchschnitt: 9,5

Max Papis était un excellent pilote, mais malheureusement sa carrière en F1 fut très brève.

 

Max, surnommé « Mad Max », commence sa carrière en karting, puis en F3 en 1989, dans le championnat d'Italie. Il ne gagne pas le titre, mais montre de belles qualités.

 

En 1993, il passe en F3000, dans le team Vortex. Son meilleur résultat sera une quatrième place, à Donington. L'année suivante, il pilote pour le team Mytos et gagne la course de Barcelone. Parallèlement, il est pilote essayeur en F1 chez Lotus et Ligier.

 

En 1995, Max débute en F1 au Grand Prix de Grande-Bretagne sur Arrows. Il dispute sept Grands Prix dans la saison, où il montre un bon niveau. Malheureusement, il doit céder sa place à Gianni Morbidelli après le Grand Prix d'Europe et on ne le reverra plus jamais en F1.

 

Fin 1996, il entame une carrière en CART, avec le team Aciero Wells. Il reste deux ans avec cette petite équipe, sans résultats.

 

En 1999, Max rejoint le team Rahal et termine cinquième du championnat. En 2000, il gagne sa première course, sur l'ovale du Michigan. L'année suivante sera sa meilleure saison, avec deux victoires (Portland et Laguna Seca) et une sixième place finale.

 

En 2002, il gagne les 24h de Daytona avec le Doran-Lista Racing. Cette même année, il court en CART pour le Sigma Motorsport, avant que le team fasse faillite. L'année suivante, il participe aux 24h du Mans sur Panoz et dispute sept courses en CART avec le team PKV.

 

En 2004, Max termine deuxième des GT au Mans sur Corvette et remporte le championnat GT américain.

Tony