John SURTEES
...
John Norman Surtees
Geburtsdatum 11 Februar 1934 - Tatsfield (Surrey)
Sterbedatum 10 März 2017 - 83 jahre - Tooting (Londres) - Troubles respiratoires
Großer Preis Debüt :
Monaco 1960
Letzt Großer Preis :
Italien 1972
Beste Platzierung :
1.
Beste Qualifikation :
1.
Weltmeister in  1964
8
1
10
2
4
3
14
4
9
5
11
6
9
7
2
8
7
9
9
10
6
11
3
12
3
13
3
14
5
15
16
17
4
18
3
19
20
21
1
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Platz in Startaufstellung
Durchschnitt: 7,64
6
1
10
2
8
3
5
4
8
5
3
6
4
7
3
8
3
9
10
3
11
12
13
14
15
16
1
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Platz an Ziel
Durchschnitt: 4,76

John Surtees est à ce jour le seul pilote à avoir remporté le titre mondial dans la catégorie reine sur deux et sur quatre roues.

 

John va d'abord s'illustrer en moto, il remporte son premier titre en 1956 dans la catégorie reine, les 500cc, en remportant les tois premières courses de la saison. Puis en 1958, John Surtees réalise le doublé 500cc-350cc toujours avec la firme MV Augusta. En 1959, il réalise le grand chelem en gagnant les sept courses de la saison 500cc et les six courses de la saison 350cc. En 1960, il réalise une troisième double. Cette même année, il commence sa carrière sur quatre roues. Dès sa première course de F2, John termine à la deuxième place. Cette même année, il commence sa carrière F1 chez Lotus.

 

Dès sa deuxième course, en Grande-Bretagne, il décroche la deuxième place et il est en pole position lors de la suivante au Portugal. Après avois mené la course, il doit abandonner à vingt tours de l'arrivée. En 1961, il court sa première saison complète avec une Cooper-Climax. La saison est moins heureuse, il ne se classe que cinquième à deux reprises. Il remporte néanmoins sa première victoire, lors du Glover Trophy, une épreuve hors-championnat. En 1962, il part pour la toute nouvelle écurie Lola, créée par Eric Broadley. Les débuts sont prometteurs : dès la première course aux Pays-Bas, Surtees est en pole. Il va monter sur le podium à deux reprises. En Allemagne, il ne lui manque que 2.5 secondes pour décrocher une victoire que Lola n'a jamais obtenu. Tout ce qu'il faut pour être appelé par Enzo Ferrari dès 1963.

 

Après de bonnes places obtenues au volant de la 156, John va finalement remporter sa première victoire sur le circuit le plus difficile de l'histoire, le Nürburgring, à l'époque de la Nordschleife. En Italie, alors qu'il est en tête, son moteur va casser. La même mésaventure lui arrive aux USA.

 

En 1964, Surtees a plus de réussite, il remporte deux victoires, en Allemagne et en Italie, et monte sur trois podiums avant la dernière épreuve. Alors que Jim Clark est en tête, ce dernier casse son moteur dans l'avant-dernier tour. Lorenzo Bandini, le coéquipier de Surtees, pousse Hill à la faute, jusqu'à le pousser tout court ! Bandini et Surtees passent devant Hill et Bandini va laisser passer John qui va remporter le titre, avec un point d'avance sur Hill, alors que si tous les résultats étaient comptabilisés, c'est Hill qui aurait été champion.

 

En 1965, les Ferrari sont impuissantes face à Jim Clark et l'écurie Lotus. Surtees arrive néanmoins à monter sur le podium à trois reprises. En 1966, Surtees remporte la victoire au Grand Prix de Belgique, avant de partir pour Cooper-Maserati avec laquelle il remporte la dernière course de la saison au Mexique, terminant vice-champion du monde derrière un impressionnant Jack Brabham, qui remporta cinq courses consécutivement.

 

En 1967, Surtees part rejoindre l'écurie Honda, la RA273 est une voiture lourde, mais l'arrivée d'un autre châssis la RA300 en Italie. John hérite de l'abandon de ses collègues, puis oblige Brabham à partir à la faute. Pour seulement 0"2, il remporte sa dernière course. La saison 1968 sera moins bonne, bien que John termine deuxième au Grand Prix de France et troisième aux USA.

 

Le retrait de Honda, oblige Surtees à courir pour BRM, après avoir refusé un retour chez Ferrari. Aux USA, il est troisième, mais le reste de la saison est catastrophique pour lui. En 1970, il court pour McLaren avant de modifier la McLaren M7C et d'en faire la Surtees TS7, avec laquelle il marque deux points. En 1971, Surtees ne fait pas une meilleure saison. Il participe à une dernière course en 1972 en Italie, avant de se retirer pour se consacrer à son rôle de chef d'écurie. L'écurie Surtees courra jusqu'en 1978, avec deux podiums et une cinquième place en 1972.

 

On va par la suite le voir régulièrement lors d'événements historiques, conduisant à la fois des motos et des voitures. A la fin des années 2000 son jeune fils Henry se lance dans la course automobile. Mais le 19 juillet 2009 le jeune homme de 18 ans est tué par une roue volante lors d'une épreuve de Formule 2 à Brands-Hatch. John Surtees décède des suites d'une maladie respiratoire en 2017.

Julien et Tony