Gründer : Gene Haas
Land : Vereinigte Staaten
Großer Preis Debüt :
Australien 2016
Letzt Großer Preis :
Großbritannien 2021
Beste Platzierung :
4.
Beste Qualifikation :
5.
In Weltmeisterschaft geordnet

Beste Stelle im Weltmeisterschaft (Konstruktoren) : 5. in 2018

Beste Stelle im Weltmeisterschaft (Fahrer) : 9. in 2018 (Kevin MAGNUSSEN)

1
2
3
4
7
5
9
6
8
7
9
8
11
9
11
10
15
11
13
12
17
13
18
14
18
15
19
16
16
17
16
18
14
19
18
20
21
1
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Platz in Startaufstellung
Durchschnitt: 13,65
1
2
3
1
4
3
5
6
6
7
7
11
8
7
9
10
10
17
11
11
12
27
13
10
14
14
15
14
16
16
17
8
18
9
19
3
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Platz an Ziel
Durchschnitt: 12,91

Gene Haas est un homme d'affaires qui a fait fortune grâce à son entreprise de fabrication de machines-outils. En 2002, il se lance dans la course automobile via la Nascar. Il s'associe avec Tony Stewart en 2008 et ils remportent le titre en 2011.

 

Début 2014, Gene Haas dépose officiellement sa candidature pour entrer en Formule 1. Prévue pour 2015, Haas préfère repousser ses débuts pour le championnat 2016.

Basée à Kannapolis (Caroline du Nord), Haas rachète les locaux de Marussia à Banbury (Angleterre) afin de disposer d'une antenne en Europe. L'écurie est dirigée par Günther Steiner, l'ancien directeur chez Jaguar Racing puis chez Red Bull. Haas signe un partenariat avec Ferrari pour la fourniture du moteur mais le constructeur italien fournit également d'autres éléments comme la transmission, les suspensions et même le volant, devenant pratiquement une écurie B de la Scuderia Ferrari.

 

Pour sa première saison, les pilotes Haas sont Romain Grosjean et Esteban Gutiérrez. Le Français marque la totalité des points de la saison, gratifiant ainsi son écurie d'une huitième place au championnat constructeurs synonyme d'un résultat assez satisfaisant pour une équipe débutante. Quant à Gutierrez, il paye son zéro pointé par une éviction et un remplacement par le rugueux Kevin Magnussen.

 

Même classement en 2017 avec le double de points mais une déception malgré tout car Haas n'a pu exploiter la voiture au mieux de ses possibilités. Cependant, l'apogée est atteinte en 2018 avec une cinquième place grâce notamment à une nouvelle voiture, un partenariat technique efficace avec Ferrari et un duo de pilotes motivés quoique parfois inconstants.

 

En 2019, c'est la descente aux enfers (avant-derniers !) car la monoplace US s'avère totalement imprévisible surtout au niveau de la gestion des pneus. De plus, leur sponsor-titre leur fait faux bond début septembre... Grosjean, totalement dominé par son coéquipier, sauve sa tête contre toute attente et est reconduit pour la saison suivante.

 

Cette année 2020 de pandémie COVID-19 va tout chambouler : calendrier, évolutions, finances, etc. Il en est de même pour Ferrari qui subit une forte baisse des performances de son unité de puissance, et donc en corollaire les écuries qui en sont équipées comme Haas. Seuls trois malheureux points tomberont dans l'escarcelle de l'équipe américaine, avec comme fait notable un terrible accident pour Grosjean lors du Grand Prix de Bahreïn qui sera la proie des flammes pendant presque trente secondes. Il en sort quasi indemne mais doit la vie à son Halo et à la résistance de la coque de survie de sa voiture littéralement coupée en deux !

Emmanuel