Chris BRISTOW
...
Christopher Bristow
Geburtsdatum 2 Dezember 1937 - Lambeth (Londres)
Sterbedatum 19 Juni 1960 - 22 jahre - Francorchamps (Belgique) - Accident durant le GP de Belgique
Großer Preis Debüt :
Großbritannien 1959
Letzt Großer Preis :
Belgien 1960
Beste Platzierung :
10.
Beste Qualifikation :
4.
Niemals in Weltmeisterschaft geordnet
1959
nc
1960
nc
1
2
3
1
4
5
6
1
7
1
8
9
10
11
12
13
14
15
1
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Platz in Startaufstellung
Durchschnitt: 8,75
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Platz an Ziel
Durchschnitt: 10

Chris Bristow se fait remarquer dès l'âge de dix-neuf ans, en remportant un nombre important de courses au volant de toute sorte de voitures. Gravissant très rapidement les échelons du sport automobile, il glane au passage des succès en F2, aussi bien en Angleterre qu'en France. Engagé dès 1959 au sein du BRP, il se montre très spectaculaire et efficace avec sa voiture. Le premier choc de sa carrière, Chris le connaîtra à Charade, lorsque son coéquipier Ivor Buebb trouve la mort. Chris est très près de raccrocher définitivement son casque, mais parvenant à surmonter sa douleur, il retrouve la course très rapidement. Pour son retour, il gagne la course devant Brabham et Salvadori, rien que ça !

 

Pour 1960, le BRP troque ses BRM contre des Cooper à moteur Climax. Avec des ambitions revues à la hausse, Harry Schell est signé comme premier pilote et Chris va avoir la possibilité de disputer une saison complète en F1. Mais le destin frappe de nouveau la structure britannique. Alors qu'il faisait des essais privés de F2 à Silverstone, Harry perd le contrôle de sa voiture et meurt sur le coup. Chris perd son deuxième coéquipier en deux ans et cela devient lourd à porter pour le jeune pilote anglais. Néanmoins, Chris réalise des prouesses au Grand Prix de Monaco en s'emparant du troisième temps des qualifications. Mais malheureusement pour lui, il est victime en course d'une rupture de transmission. Même chose en Hollande où il abandonne de nouveau.

 

Puis arrive le Grand Prix de Belgique 1960, ce week-end noir ne fut pas sans rappeler le trop dramatique Grand Prix de San Marin 1994. Après les accidents de Moss et Taylor durant les essais, la course se déroule dans une ambiance pesante. Chris est qualifié en milieu de grille. Durant la course, il est à la lutte pour la sixième place avec Mairesse et Von Trips, mais au dix-neuvième tour, la BRP sort à très haute vitesse dans le virage de Burnenville. Le jeune pilote au casque à damier meurt sur le coup. Cinq tours plus tard, Alan Stacey percute un oiseau et décède egalement.

Axlex