Fondateur : Gérard Godefroy - Claude Poiraud
Nation : France
Premier Grand Prix :
Afrique du Sud 1992
Dernier Grand Prix :
Australie 1992
Meilleur classement :
6e
Meilleure qualification :
10e
Classement en Championnat du Monde
1992
13
Meilleur classement en Championnat du Monde (Constructeurs) : 13e en 1992
Meilleur classement en Championnat du Monde (Pilotes) : 19e en 1992 (Bertrand GACHOT)
1 point
0.06 pts / GP
1.00 pts / saison
001 157 tours parcourus
005 573 kms parcourus
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1
10
2
11
12
3
13
14
2
15
2
16
1
17
4
18
2
19
3
20
1
21
1
22
1
23
2
24
3
25
2
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
1
6
7
8
2
9
10
2
11
2
12
13
1
14
15
16
1
17
1
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Filiation : Lola (1987-1991) -> Venturi (1992) -> Larrousse (1993-1995)

Nouveau départ pour l'écurie Larrousse !

La procédure de redressement judiciaire, permettant de trouver une solution aux problèmes financiers de l'écurie, a abouti à la cession de l'écurie au profit de la société Venturi-Larrousse, contrôlée à 65% par Venturi.
Le rachat de l'équipe par Venturi sauvait Larrousse d'une mort certaine et débouchait sur une refonte complète des structures. Une entité sportive basée à Toulon préparera les voitures tandis que la base anglaise servira de bureau d'études et à l'élaboration des châssis Venturi.

Cette saison 92 ne sera pas aussi fructueuse qu'espérée et si la Venturi à moteur Lamborghini participe à tous les GP, elle ne marquera qu'un seul point grâce à Gachot. Elle aurait pu en marquer quelques uns de plus mais les pilotes passèrent leur saison à se monter dessus ou à tester les bas côtés des circuits. Le jeune débutant Katayama se fera d'ailleurs une spécialité de bouchonner son coéquipier durant ses tours de qualifications avant de freiner dans l'aileron arrière du français lorsque celui-ci lui prend un tour...
Mais comme chaque année, Gérard Larrousse connaîtra son lot de malheurs en fin de saison... Interpol l'interpellera à cause des nombreux crimes perpétrés par un commanditaire allemand de l'écurie, Katayama s'en ira chez Tyrrell avec l'argent de son sponsor et enfin Venturi, prétextant une ambiance de truands retira ses billes de l'affaire...
Venturi devait investir à long terme dans la F1, mais désormais conscient du coût de cet investissement, préféra laisser tomber l'affaire...

Gérard Larrousse parviendra néanmoins à repartir en 1993, mais sans le jeune constructeur automobile français...
Axlex