Fondateur : Anthony Vandervell (1898-1967)
Nation : Royaume-Uni
Premier Grand Prix :
Grande-Bretagne 1954
Dernier Grand Prix :
France 1960
Meilleur classement :
1er
Meilleure qualification :
1er
Classement en Championnat du Monde
1958
1
1959
nc
1960
nc
Champion du Monde (Constructeurs) en 1958
Meilleur classement en Championnat du Monde (Pilotes) : 2e en 1957 (Stirling MOSS), 1958 (Stirling MOSS)
57 points
2.04 pts / GP
8.14 pts / saison
000 371 tours en tête
002 784 kms en tête
002 190 tours parcourus
015 175 kms parcourus
7
1
6
2
8
3
4
4
7
5
8
6
6
7
2
8
3
9
2
10
4
11
1
12
1
13
1
14
1
15
2
16
2
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
9
1
2
2
2
3
2
4
2
5
6
4
7
8
2
9
1
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Tony Brooks et Stirling Moss ont été les principaux acteurs de la réussite d'une écurie peu connue, pourtant première lauréate du titre constructeur en F1.

Tout commença lorsque Tony Vandervell décida d'améliorer une Ferrari 125 achetée en 1949. deux années plus tard, la société Thinwall créée par Vandervell engagea une Ferrari 375 à 3 reprises. Au GP de France, Reg Parnell se classe 4ème de la course. Mais après vint pendant deux ans la réglementation qui incluait les F2. Dès 1954, la réglementation à 2.5 litres arriva et avec ça, le début de Vanwall.

En 1954, Peter Collins est engagé à 3 reprises, il se classera 7ème en Italie. Trois semaines plus tard, Peter Collins termine 2ème du Goodwood Trophy, une épreuve hors championnat. Il sera imité par Mike Hawthorn 15 jours après. En 1955, la situation se répète : alors qu'en championnat les performance sont médiocres, Vanwall va remporter sa première course lors du Redex Trophy grâce à Harry Schell, puis l'Avon Trophy en fin d'année. En 1956, Vanwall remporte le BRDC International Trophy grâce à Stirling Moss. Tandis qu'en championnat, Harry Schell ne fera pas mieux que 4ème.

En 1957, Stirling Moss arrive avec Vanwall en championnat accompagné de Tony Brooks. Dès la première course à Monaco, Brooks termine 2ème. Et lors du GP de Grande-Bretagne, Stirling Moss prend la voiture de Tony Brooks et les deux pilotes remportent la première victoire de Vanwall en championnat. Moss remporte les deux dernières course de la saison et termine vice-champion derrière Fangio. La saison 1958 sera la meilleure de l'écurie. Moss fait partie des grands favoris au titre mondial, de même que Vanwall convoite le premier titre constructeur. Grâce aux 4 victoires de Moss et aux 3 victoires de Brooks, l'écurie de Tony Vandervell décroche le titre mondial des constructeurs, devant Ferrari dont le pilote Hawthorn termine champion pour un seul point face à Stirling Moss. La saison se termine bien mal avec l'accident mortel de Stuart Lewis-Evans. Ebranlé par cette nouvelle, Tony Vandervell, dont la santé décline, décide d'abandonner.

Tony Brooks courra le GP de Grande-Bretagne 1959 et le GP de France 1960 avec une Vanwall et John Surtees terminera 5ème du BRDC International Trophy 1961. L'arrivée des moteurs arrière mit définitivement fin à cette belle aventure.
Julien