Umberto MAGLIOLI
...
Nation : Italie
Né le 5 juin 1928 - Bioglio
Décédé le 6 février 1999 - Monza (Lombardie) - 70 ans
Premier Grand Prix :
Italie 1953
Dernier Grand Prix :
Italie 1956
Meilleur classement :
3e
Meilleure qualification :
7e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 18e en  1954
1953
nc
1954
18
1955
21
1956
nc
1
2
3
4
5
6
1
7
8
9
10
3
11
2
12
1
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
1
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
2
3
4
5
1
6
1
7
1
8
1
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Umberto Maglioli sera pendant une vingtaine d'années un bon pilote de voitures de sport, avec quelques courses de F1.

Né à Bioglio, Umberto court sa première course en 1949, avec une Cisitalia de Formule 2. Mais c'est à partir de 1953 qu'Umberto va faire parler de lui, cette année-là, avec une Lancia Aurela, il remporte la Targa Florio. Cette victoire lui vaudra d'être engagé par la Scuderia Ferrari, qui lui fait faire ses premiers pas en Formule 1, lors du GP d'Italie, où il termine 8ème. L'année suivante, il remporte les 1000 km de Buenos Aires, mais aussi la Carrera Panamerica. En F1, il courut le GP d'Argentine en début de saison, puis le GP de Suisse, et termine en Italie, laissant sa voiture à Gonzalez qui termine 3ème, offrant à Umberto son premier podium. La semaine suivante, il remporte le Tourist Trophy.

En 1955, il commence lors du GP d'Argentine, ne courant que la course, il récupère la voiture de Giuseppe Farina, avant de laisser le volant à Maurice Trintignant, qui termine à la 3ème place. En voitures de sport, il termine 3ème des Mille Miglia. La saison suivante, il quitte Ferrari pour courir avec Maserati en F1, avec trois courses qu'il ne pourra finir, il ne reviendra plus en F1. Et en voitures de sport, il passe chez Porsche. En 1957, il court le GP d'Allemagne de F1, mais avec une Porsche F2. à Salsbourg, Umberto effectue des tests, mais est victime d'un accident, ils 'en sort avec les jambes cassées.

Il faudra attendre 1959 pour revoir le pilote italien en compétition, et après un passage chez Maserati, puis chez Ferrari, il remonte sur le podium en 1963, terminant 3ème des 1000 km du Nürburgring, puis des 24 heures du Mans. Il renoue la victoire en 1964, lors des 12 heures de Sebring. En 1965, il termine 3ème de la Targa Florio, puis 5ème en 1966. En 1967, il termine 5ème lors des 12 heures de Sebring. En 1967, il termine 3ème sur le Zeltweg et en 1968, associé à Vic Elford, il remporte une deuxième victoire lors de la Targa Florio, 14 ans après la première. L'année suivante, il réalise la pole position pour terminer en seconde position. Umberto décide après 1970 de mettre un terme à sa carrière.

Umberto Maglioli décède le 6 février 1999 des suites d'une longue maladie à l'âge de 70 ans.
Julien