Tom PRYCE
...
Thomas Maldwyn Pryce
Nation : Royaume-Uni
Né le 11 juin 1949 - Ruthin
Décédé le 5 mars 1977 - Kyalami (Afrique du Sud) - 27 ans - Accident durant le GP d'Afrique du Sud
Premier Grand Prix :
Belgique 1974
Dernier Grand Prix :
Afrique du Sud 1977
Meilleur classement :
3e
Meilleure qualification :
1er
Meilleur classement en Championnat du Monde : 10e en  1975
1974
19
1975
10
1976
12
1977
nc
1
1
1
2
2
3
4
3
5
2
6
3
7
1
8
2
9
10
2
11
4
12
3
13
4
14
4
15
3
16
17
2
18
1
19
2
20
21
2
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
2
3
3
4
5
4
6
2
7
5
8
2
9
2
10
1
11
1
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Comme certains de ses compatriotes dans les années 70, Tom Pryce était performant mais ne survécut pas à la Formule 1.

 

Né à Ruthin, Thomas commença sa carrière automobile en 1970, lorsqu'il disputa une compétition du Daily Express et remporta le prix : une Lola T200, catégorie Formule Ford 1600. L'année suivante, il démarre en FF1600, avant de passer à la Formule 100, puis à la Formule Super Vee, où il remporte le titre.

 

En 1972, il dispute le championnat de Formule 3, et remporte la première épreuve du championnat Shell disputée à Brands Hatch. Sa saison se terminera plus tôt que prévue, alors qu'il dispute la course monégasque de Formule 3. Cependant, cela ne l'empêche pas l'année suivante de passer en Formule 2 avec l'écurie Motul Rondel Racing, dirigée par Ron Dennis. Il termine 5ème à Mantorp, puis se classe second sur le Norisring, à une minute de son coéquipier Tim Schenken. En 1974, son patron Ron Dennis tient à faire courir son écurie en F1, l'écurie Token. Mais Dennis abandonne le projet, qui sera repris par Tony Vlassopoulo et Ken Grob.

 

Tom dispute sa première course lors du BRDC International Trophy, puis en Belgique au volant de la Token RJ-02. Mais lors de ces deux courses, Tom ne pourra terminer la course. A Monaco, on lui refuse de participer à l'épreuve de F1, car trop inexpérimenté. Il décide alors de courir l'épreuve de F3, et prend une belle revanche en l'emportant. Tout en continuant la F2 sur une Chevron-Ford, Tom est engagé par l'équipe Shadow, suite à sa belle performance en Principauté. Très vite, il montre ses talents, en se qualifiant 3ème lors du Grand Prix de France, puis en ramenant son premier point sur le circuit du Nürburgring.

 

La saison suivante, il débute la saison en beauté, avec une victoire lors de l'épreuve hors-championnat disputée à Brands Hatch, la Race of Champions. A Monaco, il se place en première ligne aux côtés de Niki Lauda, puis décroche la pole position en Grande-Bretagne, et mène la course durant 2 tours. Enfin, il lui faut attendre la course autrichienne pour monter sur son premier podium en championnat du monde. Avec quelques autres points grappillés par-ci, par-là, Tom termine 10ème du championnat.

 

L'année suivante, il débute la saison avec un nouveau podium lors de la course brésilienne. En revanche, il ne réussit pas à réaliser le doublé lors de la Race of Champions, il termine 6ème. Tom se qualifiera 3ème sur le circuit de Zandvoort, où il terminera en 4ème position la course, de même que lors de l'épreuve britannique. Il termine la saison avec plus de points que l'année précédente, mais rétrograde d'une place au championnat. En 1977, le pilote britannique est très enthousiaste, mais la saison ne démarre pas aussi bien qu'il l'aurait espéré, il termine la course argentine avec 8 tours de retard sur Scheckter, et au Brésil, alors qu'il tient la seconde place, le moteur de sa Shadow rend l'âme à 7 tours de la fin. Puis vient la course sud-africaine, et le plus horrible accident de la Formule 1.

 

Le commissaire de piste Fraderick Janssen van Juuren traverse la piste pour intervenir sur la voiture de son équipier, lorsque Tom Pryce le heurte de plein fouet. Tom reçoit l'extincteur de van Juuren sur la figure, et meurt sur le coup. Sa voiture poursuit sa route jusqu'à un accrochage avec Laffite qui se termine dans les grillages. Il avait 27 ans.

Julien