Tom JONES
...
Thomas C. Jones
Nation : Etats-Unis
Né le 26 avril 1943 - Dallas (Texas)
Décédé le 29 mai 2015 - Eastlake (Ohio) - 72 ans - Crise cardiaque
Premier Grand Prix :
-
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
-
Meilleure qualification :
-
Jamais classé en Championnat du Monde

Tom Jones, le troisième et dernier fils d'un ingénieur en pétrochimie, a débuté en sport auto en 1964 dans une Lotus Super 7 dans des courses locales.

 

Dès 1965, après son service militaire, il participe à quelques courses de Formule A (devenue Formule 5000), montrant un grand talent sous la pluie à Mosport avant d'abandonner sur accident.

 

En 1967, recherchant plus de vitesse, il contacte Cooper qui lui vend une Formule 2, une vieille T82 utilisée par Jo Bonnier et Jo Siffert l'année précédente. L'usine lui propose de la modifier et de l'adapter au règlement de la Formule 1, lui donnant un vieux V8 Climax et modifiant l'arrière de la voiture, mais la voiture ne sera préparée qu'en concordance avec le règlement d'avant 1965, avec un moteur d'1.5l comparé aux 3 litres des autres.

Il s'inscrit d'emblée au Grand Prix du Canada, où il reçoit le numéro 41. Sa voiture, transportée de Cleveland à Mosport avec les moyens du bord, avait subi les effets de la météo, mais elle roule sans problème, Jones réalisant d'assez bons chronos lors des essais libres. Suite aux essais, une compagnie locale offre d'améliorer sa Cooper au niveau de l'alignement de suspension, leur spécialité. Jones accepte tout de suite. Malheureusement, ces mécanos, ont mal reconnecté un câble électrique, et après avoir fait un tour de reconnaissance à demi-vitesse, la voiture de Jones s'arrête complètement au bord de la piste au bout du circuit, l'alimentation coupée nette. Le câble mal connecté s'était défait à cause des vibrations. Une fois la voiture ramenée aux stands après la séance de qualification, la voiture fut réanimée en moins de cinq minutes. Les commissaires de piste décideront de l'empêcher de participer à la course pour cause de vitesse insuffisante.

 

Par la suite, Jones retourna en Formule A, tentant d'acquérir une seconde Cooper, mais la compagnie refuse, Jones leur devant déjà 8000$. Au bord de la faillite, il ne courra plus avant 1973 en Formule 5000 Nord-Américaine sur McLaren et March. De 1977 à 1980 il participera également à plusieurs courses de Can-Am. Entretemps, il travaille en tant que représentant commercial en automobile, mais de grosses réductions budgétaires en 1980 le forcent à abandonner la course automobile définitivement.

 

Depuis, Jones a créé une compagnie de soudure et de fabrication de métaux, et participe de temps en temps à des courses historiques.

Thomas