Shinji NAKANO
...
Nation : Japon
Né le 1 avril 1971 - Osaka - 45 ans
Premier Grand Prix :
Australie 1997
Dernier Grand Prix :
Japon 1998
Meilleur classement :
6e
Meilleure qualification :
12e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 18e en  1997
1997
18
1998
nc
 
17 abandons (51.52 %)
 
 
 
0.06 pts / GP
1.00 pts / saison
001 493 tours parcourus
007 045 kms parcourus
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
1
12
13
1
14
4
15
5
16
2
17
3
18
5
19
5
20
6
21
1
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
2
6
3
7
2
8
1
9
1
10
3
11
12
1
13
2
14
2
15
16
1
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Comme la plupart de ses concitoyens, Shinji Nakano n'a pas obtenu en Formule 1 le succès escompté, triomphant surtout dans son pays natal.

Né à Osaka, Shinji a commencé à courir à l'âge de treize ans, en 1984, dans les championnats japonais de karting. Durant les cinq années qu'il y passe, il obtient de très nombreux succès, accrédités par plusieurs titres de karting et le record du plus jeune vainqueur de la course de karting de Hong Kong.
En 1989, il passe au championnat de Formule 3 et décroche une pole position sur le circuit de Sugo. Il décide ensuite de quitter le Japon pour disputer en 1990 le championnat britannique de Formule Vauxhall, puis en 1991 la Formula Opel EuroSeries avec l'équipe de Paul Stewart. Finalement, il décide de revenir au Japon disputer le championnat de Formule 3, rempotant sa première victoire en 1994 sur le circuit de Fuji. Il termine d'ailleurs troisième au championnat.
Il décide de passer au championnat de Formule 3000 japonais, qui est rebaptisé Formule Nippon l'année suivante. Il manque la victoire à Mine et en 1997, grâce au soutien du motoriste Mugen Honda, Shinji arrive en Formule 1.

C'est au sein de l'écurie Prost Grand Prix que Shinji effectue ses premiers pas dans l'élite du sport automobile. Dès sa première course, il termine aux portes des points, mais à deux tours de la sixième place. C'est sur le circuit Gilles-Villeneuve qu'il marque son premier point, suivi plus tard par un autre marqué sur le Hungaroring. Mais à la fin de la saison, Prost ne le garde pas. C'est chez Minardi que Shinji courre sa seconde saison de F1, comme l'année précédente, il part plutôt en fond de grille, mais, malgré une voiture peu performante, il ne manque le point de la sixième place au Canada pour une seconde face à Magnussen. Cependant, son contrat n'est pas renouvelé. Le seul volant que Shinji trouve en 1999 est celui d'une Jordan pour cinq jours d'essais privés à Silverstone, puis à Monza.

Finalement, en 2000 il part aux Etats-Unis pour disputer le championnat de CART mais sa première saison est marquée par de nombreux problèmes mécaniques sur sa Reynard-Honda. En 2001, il s'engage avec l'écurie Fernandez Racing, il est plus souvent classé mais plus loin, et se retrouve avec un score au championnat moins important qu'à ses débuts. Mais la saison suivante qui lui apportera davantage de satisfaction. Il mène la course de Chicago pendant une dizaine de tours pour finalement terminer cinquième, puis il se retrouve au pied du podium à Toronto la course suivante. En 2003, il court deux courses sur Beck Motorposrt en IRL, la série rivale du CART, sur le circuit japonais de Motegi, et sur le célèbre ovale d'Indianapolis. En 2004, il quitte les USA pour disputer au Japon le championnat GT et termine à deux reprises dans les dix premiers, à Tokachi puis sur le Motegi Twin Park.

En 2005, Shinji Nakano participe aux 24 heures du Mans avec le français Jonathan Cochet sur une courage-Judd, l'équipage dû abandonner à cause d'un problème d'embrayage.
Julien