Ron FLOCKHART
...
Williams Ronald Flockhart
Nation : Royaume-Uni
Né le 16 juin 1923 - Edinburgh
Décédé le 12 avril 1962 - Dandenong (Australie) - 38 ans - Accident d'avion
Premier Grand Prix :
Grande-Bretagne 1954
Dernier Grand Prix :
Etats-Unis 1960
Meilleur classement :
3e
Meilleure qualification :
8e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 14e en  1956
1954
nc
1956
14
1957
nc
1958
nc
1959
nc
1960
26
1
2
3
4
5
6
7
1
8
9
1
10
4
11
12
1
13
14
2
15
16
1
17
18
19
20
1
21
22
1
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
1
3
4
5
2
6
1
7
8
9
10
11
12
1
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Ron Flockhart est surtout connu pour avoir remporté à deux reprises les 24 heures du Mans, il n'a pas eu une grande carrière en Formule 1.

Né à Edimbourg, Ron commença sa carrière dans les sports mécaniques sur deux roues peu de temps après la guerre, puis se tourne vers les voitures à partir de 1948 sur des MG et des JP-Vincent. En 1952, il achète une ERA Type-D et en 1953 il prend part à de nombreuses épreuves de Formule Libre. En F2, il termine 3e d'une course locale avec une Connaught-Lea Francis. Ces performances attirent l'attention de BRM qui le fait signer pour courir en Formule libre en 1954. Cette même année, il participe à sa première course de F1, en relayant le Prince Bira lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, sur une Maserati 250F. Ce premier Grand Prix faillit être le dernier pour Flockhart car après seulement 2 tours, il effectue plusieurs tonneaux, heureusement sans mal. En 1956, BRM le fait courir en Grande-Bretagne, mais un ennui moteur l'oblige à abandonner. Peu de temps après, il s'impose lors des 24 heures du Mans en compagnie de Ninian Sanderson au volant d'une Jaguar Type-E. Enfin, lors de la course italienne de F1, qu'il court sur une Connaught-Alta, il transforme sa 23e place sur la grille de départ en un magnifique podium.

En 1957, il court deux courses en championnat du monde de Formule 1: à Monaco, où il doit abandonner à cause de sa boite de vitesse, et en France, où il est victime d'un accident qui le laisse avec des brûlures aux bras et aux jambes. Entre-temps, il remporte une nouvelle fois les 24 heures du Mans, toujours au volant d'une Jaguar Type-E, mais avec comme coéquipier Ivor Bueb.
En 1958, il est engagé à deux autres courses de F1, à Monaco, où il ne se qualifie pas et au Maroc, il abandonne encore une fois. Il est victime d'un autre accident à Rouen, en voitures de sport, mais est de retour en 1959 et s'impose lors du Lady Wilgram Trophy en Nouvelle-Zélande, puis le Silver City Trophy disputé à Snetterton. En F1, il court cinq courses en championnat, et réussit à terminer 6ème en France, malgré le fait qu'il ait reçu un caillou sur ses lunettes qui lui fit perdre momentanément l'usage d'un œil. En 1960, il court deux courses et marque un nouveau point en terminant 6e en France avec Lotus. Il court également en Formule 2 avec l'équipe d'Alan Brown, et se tourne de plus en plus vers l'aviation, avec comme objectif de battre des records de vitesse. Ce qui explique qu'à partir de 1961, il court de moins en moins de courses.

Le 12 avril 1962, Ron Flockhart tente de battre le record de vitesse sur le trajet Londres-Sydney, quand son avion est pris dans une turbulence, ce qui provoque un accident qui tue le pilote. Il avait 38 ans.
Julien