Roland RATZENBERGER
...
Nation : Autriche
Né le 4 juillet 1960 - Salzburg
Décédé le 30 avril 1994 - Bologne - 33 ans - Accident durant les essais du GP de Saint Marin
Premier Grand Prix :
Pacifique 1994
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
11e
Meilleure qualification :
26e
Jamais classé en Championnat du Monde
1994
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
2
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
1
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Bon pilote en endurance, Roland Ratzenberger n'eut jamais l'occasion de briller en F1. il nous quitta trop tôt.

Né à Salzburg, Roland commence dans la Formule Ford 1600 en 1983. Deux ans plus tard, il s'adjuge les titres européens, allemands et autrichiens de la catégorie. L'année suivante, il est champion d'Angleterre et remporte la Race of Champions. En 1987, il commence sa carrière en F3 et en voitures de tourisme. Il remporte une victoire en F3 en 1987 sur le Nürburgring. En 1988, il débute en Formule 3000 dans le championnat d'Angleterre, où il terminera 3ème à deux reprises en 1988 et 1989. Cette même année, il débute dans le championnat du monde de voitures de sport. Il terminera ainsi 4ème aux 480 km de Spa-Francorchamps. En 1993, il se classe 5ème des 24 heures du Mans, une épreuve à laquelle il aurait aimé participé tout seul, un challenge qui ne fut jamais autorisé. Il réussira néanmoins en 1994, à aller en F1.

Roland débute sa carrière dans l'épreuve reine avec la toute nouvelle écurie Simtek. Le pilote autrichien ne réussira pas à se qualifier lors de la première épreuve de la saison, terminant dernier de la séance de qualification, à 8 dixièmes de son coéquipier David Brabham. Roland prendra sa revanche sur le circuit d'Aïda. Bien que dernier sur la grille de départ, Ratzenberger réussira à se classer à la 11ème place de la course. Puis arrive le GP de Saint-Marin. Déjà la séance du vendredi avait vu l'accident de Rubens Barrichello. Lors des essais qualificatifs, Roland perdra son aileron arrière. Il décide néanmoins de poursuivre sa route.

La perte de son aileron avant le fait foncer contre un mur à plus de 320 km/h. Le choc est terrible et Ratzenberger décède durant son transfert à l'hôpital. En réalité, il était décédé sur le coup, ce qui aurait du amener à l'annulation de la course du dimanche, et aurait épargné la vie d'un autre pilote.
Julien