Robin FRIJNS
...
Nation : Pays-Bas
Né le 7 août 1991 - Maastricht (Limbourg) - 25 ans
Premier Grand Prix :
-
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
-
Meilleure qualification :
-
Jamais classé en Championnat du Monde

Robin Frijns est un pilote néerlandais, né à Maastricht le 7 août 1991. Après de bons débuts en karting, il fait ses débuts en monoplace en Formule BMW Europe en 2009 chez Josef Kaufmann Racing. Il se montre immédiatement rapide et régulier, et termine troisième du championnat avec une victoire à Silverstone. Il continue dans ce même championnat en 2010, et remporte le titre après une longue bataille avec le Britannique Jack Harvey. En 2011, il participe aux championnats de Formule Renault 2.0, l'Eurocup et le NEC. S'il ne finit que quatrième de ce dernier, derrière les pilotes de la filière Red Bull Daniil Kvyat et Carlos Sainz Jr., et le Belge Stoffel Vandoorne, il remporte en revanche brillamment l'Eurocup face à ces mêmes pilotes !

 

L'année suivante, il passe logiquement dans l'antichambre de la F1, la Formule Renault 3.5, qui a révélé des pilotes comme Kubica ou Ricciardo. Chez Fortec Motorsport, Robin se montre une nouvelle fois comme un prétendant au titre, et concurrence fortement les favoris Jules Bianchi et Sam Bird. Au moment d'aborder la dernière course de la saison, il est même en tête du championnat devant Bianchi ! Mais comme l'année précédente avec Vergne et Wickens, les deux hommes s'accrochent, Bianchi abandonne et le Néerlandais gagne le titre, bien que responsable de l'accrochage et pénalisé pour sa manœuvre. Avec trois titres empochés en trois ans, Frijns espère décrocher un volant en F1, mais ne trouve pas mieux qu'un poste de troisième pilote chez Sauber... Cependant, il participe à quelques courses de GP2 chez Hilmer Motorsport, et signe deux podiums à Barcelone. En 2014, il est pilote d'essais pour Caterham et participe à deux séances d'essais libres. En manque de budget, il ne peut plus prétendre à un poste de titulaire. Il quitte la monoplace pour s'engager chez WRT-Audi en Blancpain Sprint Series.

Lucas