Pierre-Henri RAPHANEL
...
Nation : France
Né le 27 mai 1961 - Alger III (Algérie) - 55 ans
Premier Grand Prix :
Monaco 1989
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
-
Meilleure qualification :
18e
Jamais classé en Championnat du Monde
1989
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
1
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Pierre-Henri Raphanel, après un bref et peu concluant passage en F1, connut une meilleure réussite en GT ou en sport-prototypes.

Raphanel fait ses premières armes en Karting et en formule Renault, avant de débuter une longue collaboration avec Hugues de Chaunac et l'équipe Oreca. En 1984, Pierre-Henri Raphanel débute en F3 avec une 3ème place, avant de triompher dans ce championnat de France en 1985. Il récolte cette même année une victoire dans le prestigieux grand prix de Monaco de F3.

1986 marque le début de 3 années de compétition en F3000 pour Raphanel, où il connaîtra des fortunes diverses (3 podiums et 1 pôle position en 3 ans). Il dispute également les 24 heures du Mans en 1986 et 1987, au volant d'une Porsche Cougar, sans grands résultats là aussi.

A la fin de l'année 1988, marquée par un podium à Silverstone en F3000, il est choisi pour remplacer Aguri Suzuki au sein de l'équipe Lola Larrousse Calmels de formule 1. Sa seule apparition, à Adélaïde, se solde par une non-qualification.
Il change d'équipe, et passe chez Coloni en 1989. Pilotant une antique FC188B, il échouera à 9 reprises en pré-qualifications, parvenant une seule fois amener sa monoplace sur la grille, à Monaco (avec une belle 18ème place, devant Nelson Piquet notamment !). Sa course se soldera par un abandon, boîte de vitesse cassée. A Montréal, la nouvelle Coloni C3 arrive, mais ne changera rien à la descente aux enfers de Pierre-Henri Raphanel. A Spa, il change d'équipe et passe chez Rial. Mais il échouera à chaque fois en qualifications, relégué plusieurs fois à plus de 10 secondes de la pôle ?

Début 1990, il abandonne la F1 et passe en GT, dans le championnat Japonais de GT. 3ème de ce championnat en 1993, il restera au Japon jusqu'en 2000. Entre temps, il dispute également le championnat BPR en 1995 et 1996 au volant de la célèbre McLaren F1, le championnat FIA-GT en 1997 dans le team Gulf, et les prestigieuses 24 heures du Mans à 9 reprises entre 1990 et 2000. Pilotant des voitures comme la Peugeot 905, la Panoz LMP roadster ou la McLaren F1, il décrochera pour meilleur résultat la 2e place des 24 heures en 1992 au volant d'une Toyota puis en 1997 à bord d'une McLaren BMW F1 en compagnie de Jean-Marc Gounon et Anders Olofsson.

Depuis sa retraite sportive, Pierre-Henri Raphanel est devenu consultant sur Eurosport et commente notamment le WTCC.
Baptiste