Piero CARINI
...
Nation : Italie
Né le 6 mars 1921 - Gênes
Décédé le 30 mai 1957 - Saint-Etienne (France) - 36 ans - Accident durant les 6 heures du Forez sur Ferrari
Premier Grand Prix :
France 1952
Dernier Grand Prix :
Italie 1953
Meilleur classement :
-
Meilleure qualification :
19e
Jamais classé en Championnat du Monde
1952
nc
1953
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
1
19
1
20
21
22
23
24
25
26
1
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

C'est après la seconde guerre mondiale que Piero Carini débute sa carrière dans le sport auto, dès 1949 il achète une Maserati A6GCS qui lui permet de participer aux courses de sport et de F2. En 1950 il participe aux mille Miglia sur cette voiture mais doit abandonner. On le retrouve ensuite au volant d'une OSCA et il termine troisième du Grand Prix de Modène, il enlève la course de Vila Real et finit encore deuxième Porto au Portugal.

 

En 1952 il court pour l'écurie des frères Marzotto au volant d'une Ferrari 166F2 avec des résultats contrastés et s'aligne pour la première fois dans le championnat du monde des pilotes de F1 au Grand Prix de l'ACF à Rouen les Essarts où il abandonne sur rupture du joint de culasse puis au Grand Prix d'Allemagne sur le Nürburgring où là aussi il est contraint à l'abandon avec des problèmes de freins. Durant cette saison il prend le départ des Grands Prix de Syracuse (ab : accident), de l'Autodrome à Monza (ab : 2° manche) et de la Marne à Reims (ab : accident). En 1953 au volant d'une Ferrari 553F2 "squalo" il est au départ du Grand Prix d'Italie à Monza où il abandonne encore sur casse moteur.

 

C'est en sport et en tourisme qu'il fera ses preuves en enlevant en 1953 et 1954 le championnat d'Italie. En 1954 il court sur Alfa-Romeo et se classe deuxième au Giro di Sicilia sur une Alfa-Romeo de tourisme derrière la Lancia D24 de Piero Taruffi. Il enlève des victoires de classe aux Mille Miglia, Coppa d'Oro des Dolomites, Coppa della Toscane toujours au volant de son Alfa-Romeo 1900 TI. En sport il termine quatrième aux 10 heures de Messine au volant d'une Alfa-Romeo 2000 SS.

En 1955 il achète une Ferrari 750 Monza et enlève le Grand Prix de Dakar et la Coupe de Lombardi à Monza et termine quatrième au Grand Prix du Venezuela à Caracas.

 

En 1956 il achète un Tipo 500 MDTR (2l) et prend le départ de diverses courses italiennes. Il enlève le circuit de Reggio di Calabria (S2L) mais ce sera là sa seule victoire de la saison. C'est avec cette même voiture qu'il participe à la saison 1957, finit deuxième au Troféo Vigorelli à Monza (01/05/57) avant de trouver la mort le 31 mai 1957 lors des 6 heures du Forez à st Etienne.

Michel