Philippe ETANCELIN
...
Nation : France
Né le 28 décembre 1896 - Rouen (Seine-Maritime)
Décédé le 13 octobre 1981 - Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) - 84 ans
Premier Grand Prix :
Grande-Bretagne 1950
Dernier Grand Prix :
France 1952
Meilleur classement :
5e
Meilleure qualification :
4e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 18e en  1950
1950
18
1951
nc
1952
nc
1
2
3
2
4
5
1
6
1
7
8
9
2
10
11
1
12
1
13
1
14
15
1
16
17
1
18
19
20
1
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
2
5
6
7
3
8
9
1
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Philippe Etancelin est, à plus de 55 ans, et après Louis Chiron, le plus vieux pilote de l'histoire à avoir pris le départ d'un Grand Prix de Formule 1.

 

Né à Rouen, Philippe commence sa carrière automobile en 1927, lors du Grand Prix de la Marne qu'il dispute à titre privé avec une Bugatti, et qu'il remporte. En 1929, il fait partie de l'écurie officielle Bugatti, avec qui il courre deux saisons, remportant le Grand Prix de la Marne et quatre autres courses de Formule Libre. A partir de 1931, il court sur une Alfa Romeo à titre privé, en 1933, il remporte de nouveau le Grand Prix de la Marne ainsi que celui de Picardie. L'année suivante, il triomphe lors des 24 heures du Mans avec Luigi Chinetti. A partir de la saison 1935, il court pour Maserati, avec qui il remporte une nouvelle victoire sur le circuit de Pau en 1936. En 1938, il passe chez Talbot Lago, puis comme pour de nombreux pilotes, "Phi-Phi" voit sa carrière stoppée par la seconde guerre mondiale.

 

En 1946, il effectue son retour et court désormais sur des Delage durant toute la saison 1947, puis passe chez Talbot Lago, terminant second du Grand Prix d'Albi, puis l'année suivante, il s'approprie la victoire lors du Grand Prix de Paris, sur le circuit de Montlhéry. Il termine deuxième à Marseille, puis Monza et sur le circuit tchèque de Brno. L'année suivante, le championnat du monde commence, et Philippe a déjà 53 ans !

 

"Phi-Phi" court sur une Talbot-Lago inscrite à titre privé. Cette saison-là, il se classe cinquième à deux reprises en championnat, à Reims et à Monza, puis termine quatrième à deux reprises lors de courses hors-championnat, à Pescara et à Penya Rhin. La saison suivante, il ne peut rentrer dans les points et il ne peut faire mieux que huitième sur le circuit de Pedralbes. En revanche, il termine deuxième à Zandvoort et troisième à Pescara. L'année suivante, il ne court qu'une course en championnat avec une Maserati de la Scuderia Bandeirantes. Et en 1953, après la Grand Prix de Rouen, qu'il termine en troisième position, Philippe Etancelin décide de prendre sa retraite. Cette même année, le président René Coty le décore de la Légion d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

 

Philippe Etancelin restera un membre actif du club des Anciens pilotes jusqu'à sa mort, le 13 octobre 1981 à l'âge de 84 ans.

Julien