Pedro RODRIGUEZ
...
Pedro Rodriguez de la Vega
Nation : Mexique
Né le 18 janvier 1940 - Mexico
Décédé le 11 juillet 1971 - Norisring (Allemagne) - 31 ans - Accident durant une course de voitures de sport sur Ferrari
Premier Grand Prix :
Etats-Unis 1963
Dernier Grand Prix :
France 1971
Meilleur classement :
1er
Meilleure qualification :
2e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 6e en  1967, 1968
1963
nc
1964
22
1965
14
1966
nc
1967
6
1968
6
1969
15
1970
7
1971
10
1
3
2
3
2
4
5
5
1
6
3
7
4
8
3
9
6
10
2
11
4
12
7
13
4
14
6
15
2
16
17
18
19
1
20
21
1
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
2
1
3
2
2
3
4
4
4
5
7
6
2
7
8
3
9
1
10
1
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Pedro Rodriguez comptait parmi les meilleurs pilotes des années 60. Il aurait pu faire mieux si un accident ne l'avait pas fauché.

Né à Mexico, Pedro a la chance d'avoir un père suffisamment fortuné pour faire débuter ses deux fils dans le sport automobile. Pedro courut sa première grande course en 1958, lors des 24 heures du Mans, avec une Ferrari du NART, l'écurie américaine de la Scuderia. C'est lors de cette même épreuve qu'en 1961, son frère Ricardo et lui se firent remarquer en menant la course avant d'abandonner. L'année suivante, son frère démarrait en F1, tandis que Pedro continua dans des courses de voitures de sport, remportant la victoire à Paris en 1962, puis lors des 3 heures de Daytona en 1963. Cette même année, il fait ses premiers pas dans la Formule 1.

C'est avec l'écurie Lotus que Pedro court ses premières courses en F1, sur le continent américain, la Lotus 25 cèdera avant la fin de la course. En 1964 et 1965, il court quelques course en F1 avec le NART, ainsi qu'en voitures de sport où il gagnera à Daytona et à Reims. Il repasse chez Lotus en 1966 courrant sa première course en Europe, sur le circuit de Reims. C'est en 1967 qu'il va enfin courir sa première saison entière dans le championnat de F1, avec une Cooper-Maserati. Lors de sa première course en Afrique du Sud, il profite de plusieurs abandons, et de la prudence de John Love, qui va ravitailler alors qu'il est en tête, pour remporter la victoire. Il terminera 5ème à deux reprises dans la saison.

En 1968, il passe chez BRM, cumulant la F1, la F2, les Tasman Series, le Can-Am et les voitures de sport, pour un total de 40 courses dans l'année. En F1, il ne remportera aucune victoire, mais terminera sur le podium à trois reprises, terminant également second de la Race of Champions. Cette même année, il remporte la prestigieuse épreuve des 24 heures du Mans avec Lucien Bianchi sur une Ford GT40. En 1969, il débute la saison avec BRM, puis court pour Ferrari, sans se classer sur le podium.

En 1970, il est de retour avec BRM, et après un début difficile, il réussit à remporter une nouvelle victoire, sur le circuit de Spa-Francorchamps, résistant aux attaques nombreuses de Chris Amon sur March. Il terminera ensuite second de l'épreuve américaine. Il retrouvera davantage de réussite dans les courses de voitures de sport, en remportant 4 épreuves avec une Porsche. Il réalise la même chose en 1971, 4 victoires dans les courses de voitures de sport. Il remportera également le Spring Trophy, une épreuve de F1 hors-championnat courue sur le circuit britannique de Oulton Park, tandis qu'en championnat, il rate la pole pour 4 centièmes à Zandvoort, terminant 2ème de la course derrière Ickx.

Le 11 juillet 1971, Pedro Rodriguez court une épreuve d'Interseries sur le circuit de Norisring. Un adversaire le coince contre le mur, sa voiture s'embrase, le pilote n'y survivra pas. Il avait 31 ans.
Julien