Paul RUSSO
...
Nation : Etats-Unis
Né le 10 avril 1914 - Kenosha
Décédé le 13 février 1976 - Daytona - 61 ans
Premier Grand Prix :
Indianapolis 1950
Dernier Grand Prix :
Indianapolis 1959
Meilleur classement :
2e
Meilleure qualification :
8e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 13e en  1955
1950
nc
1953
18
1954
nc
1955
13
1956
27
1957
17
1958
nc
1959
nc
1
2
3
4
5
6
7
1
8
9
1
10
11
12
13
1
14
15
16
1
17
18
1
19
20
21
22
23
24
25
26
1
27
28
29
30
31
1
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
1
2
3
2
4
5
6
7
1
8
2
9
10
11
12
13
14
15
16
17
1
18
19
20
21
22
23
24
1
25
26
27
28
29
30
31
32
1
33
34
Position à l'arrivée

Entre 1950 et 1960, les 500 Miles d'Indianapolis étaient considérés comme épreuve de F1. Paul Russo approcha de peu cette victoire tant convoitée outre-Atlantique.

 

Né à Kenosha, dans le Wisconsin, Paul fut d'abord pilote de Midgets à partir de 1934, et se trouve très doué dans cet exercice, faisant partie du "Chicago Gang" en compagnie d'autres cracks des circuits. En 1938, il remporte d'ailleurs le championnat est de l'AAA. Il participe pour la première fois au championnat national AAA en 1940 sur l'ovale d'Indianapolis, mais pour une première participation il ne réalise pas de miracles, il doit abandonner à cause d'une fuite d'huile. En ces temps troublés où l'Europe est en conflit, Paul ne participe qu'à 4 épreuves avant que les Etats-Unis n'entrent en guerre.

 

Il revient à Indianapolis en 1946, et pour un retour à la compétition, sur une Fageol 4WD, Paul réalise une magnifique performance durant le pole-day, en se qualifiant second sur la grille de départ entre Cliff Bergere et Sam Hanks. Mais la chance ne sera pas au rendez-vous avec lui, il est le premier à abandonner après 16 tours couverts, en heurtant le mur au virage Nord-Est. En 1947, il participe à sa première saison AAA complète avec l'équipe Wolfe, et monte pour la première fois sur un podium, d'abord à Milwaukee, puis à Arlington.

 

La saison 1948 débute de la meilleure manière pour l'américain qui réalise la pole position à Arlington, puis à Milwaukee. Mais si les qualifications se déroulent dans de bonnes conditions, sa mécanique pose problèmes, parfois même au bout d'un ou deux tours, et il lui faut attendre la course de DuQuoin en fin d'année pour monter sur un podium.

 

En 1949, Paul dispose cette fois d'un très bon matériel, en l'occurrence une Kurtis Kraft 2000. A Indianapolis, il se classe 8ème dans le même tour que le vainqueur, c'est un début encourageant. Il termine second à Syracuse et obtient la pole position à Langhorne, tout en se classant dans le top10 à plusieurs occasions, une régularité récompensée par une 7ème place au championnat. Durant l'hiver 1949-1950, Paul s'associe avec Ray Nichels, et ils mettent au point une monoplace pour courir à Indianapolis. La Russo-Nichels termine en 9ème position, un classement honorable pour Russo.

La saison se déroule bien pour Paul, qui termine second à Milwaukee et troisième à Williams Grove, avant de pouvoir enfin monter sur la première marche du podium à Springfield. Mais en fin d'année, à Phoenix, le pilote est victime d'un accident qui l'oblige à mettre un terme à une saison pourtant bien partie, avec une septième place au classement final. De retour en 1951, il échoue aux qualifications à Indianapolis. Mais cette déception est compensée par la pole position à Springfield et une seconde victoire en carrière, sur l'ovale de Detroit.

 

Pour 1952, Paul a délaissé Ray Nichels et revient aux Kurtis Kraft. Il ne se qualifie toujours pas pour Indianapolis, et ne remporte aucune victoire en championnat, il réalise une pole et victoire dans la course hors championnat de Williams Grove. Mais sa régularité aux avant-postes lui permet de marquer plus d'un millier de points et d'égaler sa position au classement en 1949 et 1950. L'année suivante voit Paul Russo réaliser une bonne opération à Indianapolis en reprenant la voiture de Fred Agabashian pour se classer 4ème. Un classement qui, ajouté à d'autres podiums au cours de l'année avec l'équipe Federal Engineering, permet à Russo de terminer 5ème au général. Par la suite, Paul se contera de participer à quelques épreuves par-ci par-là, essentiellement les 500 Miles d'Indianapolis.

 

En 1955, après son échec aux qualifications, il reprend la voiture de Bettenhausen et termine second derrière Sweikert. Il termine 4ème en 1957 et 9ème en 1959. La dernière course de 500Miles qu'il court eut lieu en 1962, les trois années suivantes, il n'arrive pas à se qualifier. Aussi après l'échec de 1965, le pilote américain (âgé de 51 ans tout de même ! ) décide de mettre un terme à sa carrière en USAC.

 

Paul Russo est devenu par la suite commercial à Indianapolis. Il est décédé le 13 février 1976 à Daytona, à l'âge de 61 ans. Depuis 1992, il fait partie du Hall of Fame de l'association nationale des courses de Midgets.

Julien