Patrick TAMBAY
...
Daniel Patrick Charles Maurice Nasri Tambay
Nation : France
Né le 25 juin 1949 - Paris - 67 ans
Premier Grand Prix :
Grande-Bretagne 1977
Dernier Grand Prix :
Australie 1986
Meilleur classement :
1er
Meilleure qualification :
1er
Meilleur classement en Championnat du Monde : 4e en  1983
1977
18
1978
14
1979
nc
1981
19
1982
7
1983
4
1984
11
1985
12
1986
15
5
1
4
2
5
3
6
4
5
5
6
6
3
7
8
8
4
9
5
10
10
11
3
12
7
13
9
14
6
15
8
16
9
17
4
18
3
19
4
20
1
21
1
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
2
1
4
2
5
3
6
4
8
5
7
6
8
7
5
8
2
9
5
10
1
11
2
12
2
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Patrick Tambay était un bon pilote, mais la plupart du temps ne pouvait le démontrer.

 

Né à Paris, Patrick débute dans la course automobile dans les années 70. Il court dans le championnat de Formule Renault, puis débute en Formule 2 en 1974. Il remportera son premier succès de la catégorie sur le circuit de Nogaro, avec une Alpine-BMW. L'année suivante, Patrick termine à la seconde place à 4 reprises et remporte une autre victoire, toujours sur le circuit de Nogaro. Et en 1976, pour ne rien changer, il remporte une 3ème victoire consécutive à Nogaro et décroche 6 podiums supplémentaires. En 1977, il courre dans deux championnats : le Can-Am avec l'écurie de Carl Haas, et le championnat du monde de F1 avec le Theodore Team.

 

Patrick court en F1 avec une Ensign N177, avec une voiture qui n'est pas la meilleure du plateau. Il réussit tout de même à rentrer dans les points à trois reprises. Il y fera la connaissance de Gilles Villeneuve, qui deviendra un ami proche. En Can-Am, un championnat qui reprend après deux saisons d'absence, le pilote français remporte 6 épreuves, dont les 5 dernières du championnat, et s'octroie le titre sans problème. En 1978, Gilles Villeneuve part chez Ferrari, laissant sa place chez McLaren à Patrick. Mais ce dernier ne montera jamais sur un podium de toute la saison. L'année suivante sera encore pire, il se qualifie loin sur la grille de départ et ne pourra marquer un seul point.

 

L'aventure Mclaren ayant été une véritable déception pour lui, il décide de passer la saison 1980 aux USA pour disputer le championnat Can-Am qu'il avait déjà remporté en 1977. Patrick rappelle ainsi que ses talents existent bel et bien, il s'adjuge la victoire dans les 6 premières épreuves du championnat, et remporte un deuxième titre. Il revient en F1 en 1981, avec l'écurie Theodore. Dès la première course, il marque un point. En cours de saison, il quitte Theodore pour aller chez Ligier, ce qui sera désastreux : 8 courses, 8 abandons. A la fin de la saison, Patrick se retrouve sans volant pour l'année prochaine.

 

En 1982, la Scuderia Ferrari est bouleversée par la mort de Gilles Villeneuve, et à la mi-saison, Patrick Tambay devient le coéquipier de Didier Pironi chez les rouges. Pour la première fois de sa carrière, il se retrouve au volant d'une voiture vraiment performante. Patrick peut ainsi remporter sa première course, sur le circuit d'Hockenheim et termine la saison avec une seconde place sur l'autodrome de Monza. La saison suivante, Patrick décroche sa première pole-position lors du GP du Brésil, trois autres suivront. Il remporte également la victoire sur le circuit Enzo e Dino Ferrari à Imola et avec 4 autres podiums dans la saison, termine à la 4e place du championnat, derrière son coéquipier René Arnoux. A eux deux, ils offrent aussi à Ferrari la couronne constructeur. Et pourtant, il sera remercié à la fin de la saison.

 

Il trouve refuge chez Renault, une écurie qui a subi un coup dur en perdant les titres pilote et constructeur, qui un temps semblaient acquis. De toute la saison 1984, Tambay ne connaîtra la réussite que lors du GP de France, décrochant une pole-position et terminant à la seconde place derrière Lauda, après avoir mené la course pendant 49 tours. En 1985, il termine 3e à Estoril et à Imola. Les Renault n'ont pas le niveau des Ferrari de 82 et 83.

 

En 1986, Carl Haas arrive en F1 avec des Lola THL2. Il donne les volants à Alan Jones et au français. La voiture n'est pas vraiment performante, Patrick ne pourra faire mieux que 5e en Autriche. Ce sera sa dernière saison en F1. Patrick reprendra le volant en 1989 pour une saison dans le championnat du monde de voitures de sport avec Jaguar.

 

Patrick Tambay participera à la création de la chaîne Motors TV, et est actuellement consultant pour différents médias dont RMC où il commente les Grands Prix avec Jean-Luc Roy.

Julien