Patrick NEVE
...
Patrick Marie Ghislain Pierre Simon Stanislas Nève
Nation : Belgique
Né le 13 octobre 1949 - Liège - 66 ans
Premier Grand Prix :
Belgique 1976
Dernier Grand Prix :
Canada 1977
Meilleur classement :
7e
Meilleure qualification :
19e
Jamais classé en Championnat du Monde
1976
nc
1977
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
1
19
1
20
1
21
2
22
23
3
24
25
2
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
1
7
8
1
9
2
10
11
1
12
13
14
1
15
16
17
2
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Né dans la belle cité Liégeoise, à quelques kilomètres du circuit de Spa-Francorchamps, Patrick Nève ne pouvait que se tourner vers une carrière dans le sport automobile.

Plein de volonté, mais dépourvu d'argent, Patrick Nève suit tout d'abord des cours de pilotage dans la célèbre école Jim Russell. Après avoir été élève, il devient professeur, et, après avoir réuni un budget suffisant, participe au championnat Britannique de F.Ford en 1974.

Il y remporte de nombreux succès, qui lui permettent de passer en F3, où la réputation de Patrick est excellente. Il montrera une réelle combativité, soldée par une 2ème place lors du célèbre GP de Monaco de F3. Quelques team-managers de F1 commencent à s'intéresser à ce jeune Belge : Patrick Nève est convié à un test au volant d'une Brabham de l'équipe « bis » de Bernie Ecclestone : le RAM Racing.

Là aussi il impressionne, et il pilote une Brabham lors de quelques épreuves hors-championnat de F1. Evincé en cours de saison, il n'en est pas moins réintégré au sein du Ram Racing à l'occasion du GP de Belgique 1976. Auteur d'une honnête prestation au volant de son Ensign N176, il pilote de nouveau cette voiture au GP de France.

La saison 1977 voit Patrick descendre en F2 : après une superbe course à Silverstone, où il manque la victoire de peu, Patrick Nève signe un accord avec un certain Franck Williams? Mais au volant d'une March 761 totalement dépassée, Nève ne fait pas de miracles, ne réussissant qu'en quelques rares occasions à s'extraire des fonds de grille (son meilleur résultat est une 7ème place à Monza).

Sans volant en 1978, on ne reverra plus qu'une fois Patrick Nève sur une F1 : chez lui, en Belgique au volant d'une March 861 privée. Il tire un trait sur la F1, et se concentre sur la formule 2 dans l'équipe de Willy Kauhsen. Suite à la faillite de l'équipe, Patrick Nève se retrouve une nouvelle fois sans volant. Il passe sur des voitures de tourisme, dans le célèbre championnat Procar, qu'il a longtemps animé.
Baptiste