Norberto FONTANA
...
Nation : Argentine
Né le 20 janvier 1975 - Arrecifes (Provincia de Buenos Aires) - 41 ans
Premier Grand Prix :
France 1997
Dernier Grand Prix :
Europe 1997
Meilleur classement :
9e
Meilleure qualification :
18e
Jamais classé en Championnat du Monde
1997
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
2
18
19
1
20
21
1
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
2
9
10
11
12
13
1
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Ce pilote argentin a progressé très vite et est arrivé très vite en Formule 1, sans doute trop vite. Il débarque d'Amérique du Sud en 1994 pour participer au Championnat d'Allemagne de Formule 3. Dès sa première saison, il finit le championnat en 6è position avec 3 victoires, 1 pole position et 6 podiums. L'année suivante, il est sacré champion d'Allemagne, trustant 10 victoires, 5 poles et 7 records du tour. Ses très bons résultats séduisent Peter Sauber qui en fait le pilote d'essais officiel pour la saison 96.

 

Auteur d'un très bon travail pour l'écurie suisse, Norberto se voit reconduit dans ses fonctions l'année suivante. Il croît son heure venue lorsque Nicolas Larini est viré de l'équipe. Mais Peter Sauber le juge trop tendre pour débuter et préfère donner sa chance à Gianni Morbidelli, un des laissés pour compte de cette saison. Mais, nouveau coup du sort, Morbidelli se blesse et Sauber confie finalement le second baquet à Fontana.

 

Norberto va faire ses débuts à l'occasion du GP de France. Il se qualifie à une modeste 20è position, devançant juste les Minardi. Relégué à une seconde et demie de son équipier Johnny Herbert, Norberto ne souhaite qu'une chose : voir le drapeau à damier. Malheureusement, au 40è tour, il sera victime d'un accident qui le contraignit à abandonner. En Grande Bretagne, auteur du 14è temps des qualifications, Norberto est déclassé et se voit obligé de partir de la dernière place de la grille. Auteur d'une course honnête il parvient à franchir la ligne d'arrivée en 9è position, à un tour du vainqueur.

 

En Allemagne, pour le GP suivant, il se hisse en 18è position, sa meilleur performance jusque là. Ce jour-là, il ne perd plus que 9 dixièmes sur Herbert. Auteur d'un très bon début de course, un arrêt sans fin au 22è tour vient freiner sa belle remontée et il franchit tout de même l'arrivée en 9è position à nouveau. Par la suite, Morbidelli reprendra sa place mais, mal rétabli, Norberto effectuera une dernière pige pour cette saison à l'occasion du GP d'Europe, le dernier de la saison. Qualifié 18è, il terminera à une anonyme 14è place.

 

Pour 1998, Norberto sait qu'il n'obtiendra pas mieux qu'un volant de pilote essayeur en restant chez Sauber. Par contre, il sait que Minardi recherche un pilote argentin aux côtés de Shinji Nakano. La présence d'un nouveau sponsor oblige la Scuderia de Faenza à trouver un pilote de la pampa, et, légitimement, Norberto nourrit l'espoir d'être celui-ci. Malgré une séance d'essai concluante, Minardi choisit de faire confiance au tout jeune Esteban Tuero. Ce sera une année blanche pour Fontana ; aucune équipe ne faisant appel à se services durant la saison.

 

Par la suite, Fontana tentera sa chance, sans succès en F3000 et en Indycar. Désormais, il participe au championnat argentin de Tourisme, discipline dans laquelle il remporta le titre en 2002 et en 2010. Norberto fera également parler de lui en 2006 quand il révèle à un média argentin que Jean Todt serait venu le voir à Jerez en 1997 pour lui demander de bloquer Jacques Villeneuve et de laisser passer Michael Schumacher si l'occasion se présentait. Peter Sauber et Jean Todt démentiront ces propos.

Axlex et Lucas