Nicolas KIESA
...
Nation : Danemark
Né le 3 mars 1978 - Copenhage - 38 ans
Premier Grand Prix :
Allemagne 2003
Dernier Grand Prix :
Japon 2003
Meilleur classement :
11e
Meilleure qualification :
18e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 23e en  2003
2003
23
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
1
18
1
19
3
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
1
11
2
12
1
13
14
15
1
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Le Danemark est un pays phare en sports prototypes, grâce à l'éblouissant pilote Audi Tom Kristensen, octuple vainqueur au Mans. On ne peut pas en dire autant en F1, et ce n'est pas Nicolas Kiesa qui contredit la règle.

Né le 3 mars 1978 à Copenhague, il va amasser de nombreux titres en karting avant d'aller en Formule Ford, où il sera champion d'Angleterre et d'Europe en 1999.

Après deux saisons de F3 assez ternes, Nicolas atterrit en F3000 en 2002 dans l'écurie PSM, où il ne parviendra qu'à prendre des points par-ci par-là.

En 2003, Kiesa change d'équipe et arrive dans une équipe danoise, Den Blå Avis. Il réussit à remporter le GP de Monaco de F3000, mais seulement grâce à l'énorme boulette du leader Bjorn Wirdheim qui s'était arrêté sur la ligne pour saluer ses mécaniciens ! Peu de temps après, il rejoint l'équipe SuperNova mais ne parvint pas à y briller. Et puis au mois d'août, il obtient la chance de sa vie.
Il fait en effet ses débuts en F1 chez Minardi-Cosworth au GP d'Allemagne, en remplacement de Justin Wilson parti chez Jaguar. Nicolas effectuera cinq courses sans grand relief, assez loin de son expérimenté coéquipier, le Néerlandais Jos Verstappen. Il ne fera pas mieux que onzième sous la pluie à Indianapolis. Après avoir démontré qu'il était rapide comme Crésus, Kiesa ne sera pas conservé pour 2004.

En 2005, Jordan-Toyota l'engage en cours de saison comme pilote essayeur, à la place de Robert Doornbos. Il a ainsi l'occasion de disputer les séances d'essais du vendredi avant les Grands Prix.

Pour la saison 2006, on l'a vu faire quelques piges en DTM sur une Audi, sans inscrire de point. Il a également disputé les 12 heures de Sebring pour Aston Martin.
Tony