British Racing Motors
Fondateur : Raymond Mays (1899-1980) - Peter Berthon (1906-1971)
Nation : Royaume-Uni
Premier Grand Prix :
Grande-Bretagne 1951
Dernier Grand Prix :
Afrique du Sud 1977
Meilleur classement :
1er
Meilleure qualification :
1er
Classement en Championnat du Monde
Champion du Monde (Constructeurs) en 1962
Champion du Monde (Pilotes) en 1962 (Graham HILL)
499 points
2.64 pts / GP
22.68 pts / saison
001 400 tours en tête
006 300 kms en tête
031 748 tours parcourus
161 413 kms parcourus

Remarque: BRM a construit les moteurs les plus variés: V16 en 1950, H16 en 1966, des V8, des V12, et des L4 !


BRM 15

(1951)

 

-Type: 16 cylindres en V

-Cylindrée: 1 487 cm3

-Puissance: 600 ch à 12 000 tr/min

 

 

 

 


BRM 255

(1956-1957)

 

-Type: 4 cylindres en ligne

-Cylindrée: 2 491 cm3

-Puissance: 260 ch à 8 000 tr/min  (1956), 280 ch à 8 800 tr/min (1957)

 


BRM 258

(1958)

 

-Type: 4 cylindres en ligne

-Cylindrée: 2 491 cm3

-Puissance: 280 ch à 8 800 tr/min

 


BRM 259

(1959)

 

-Type: 4 cylindres en ligne

-Cylindrée: 2 491 cm3

-Puissance: 285 ch à 8 800 tr/min

 


BRM 1.5 V8

(1962-1965)

 

-Type: 8 cylindres en V

-Cylindrée: 1 498 cm3

-Puissance:

  190 ch à 11 000 tr/min (1962)

  200 ch à 10 500 tr/min (1963),

  205 ch à 10 500 tr/min  (1964)

  220 ch à 11 500 tr/min (1965)

 

 

 


BRM 1.0 L4

(1966)

 

-Type: 4 cylindres en ligne

-Cylindrée: environ 1 000 cm3

 


BRM P60 1.9

(1966)

 

-Type: 8 cylindres en V

-Cylindrée: 1 909 cm3

-Puissance: 240 ch à  10 000 tr/min

 


BRM P56

(1966-1967)

 

-Type: 8 cylindres en V

-Cylindrée: environ 2 000 cm3

 

 

 

 

 

 

 


BRM P60 2.0

(1967)

 

-Nombre de cylindres: 8

-Configuration: V

-Cylindrée: environ 2 100 cm3

  


BRM P75

(1966-1968)

 

On peut trouver toutes les excuses du monde aux BRM H-16, rares furent ceux qui "dépotèrent". Ses défenseurs diront que c'etait un projet ambitieux qui ne fut jamais jamais vraiment développé. Ses détracteurs rétorqueront qu'il était mal conçu, trop lourd, manquant de puissance, plus proche d'une ancre de bateau qu'autre chose.

Ce bloc se composait en effet de deux moteurs 1.5 litre huit en ligne, chacun avec son propre vilbrequin, ses deux vilbrequins étant toutefois engrenés ensemble. Ils produisaient au final un 2 998 cm3 de 69.8 x 48.8 mm avec 32 soupapes alimentées par 8 arbres à cames. Un miracle que tout tînt assez longtemps pour propulser la Lotus 43 de Jim Clark vers la victoire au GP des USA 1966.
BRM ne se remettra jamais de cette audace technique hors sujet.

 

-Type: 16 (8x2) cylindres à plat

-Configuration: (2 moteurs V8), vilbrequins accouplés

-Cylindrée: 2 998 cm3

-Puissance: 400 ch (1966), 400/420 ch (1967) à 11 500 tr/min

 


BRM 2.1 V8

(1967)

 

-Type: 8 cylindres en V

-Cylindrée: 2 070 cm3

-Puissance: 275 ch à 10 000 tr/min

 


BRM P142

(1967-1974)

 

-Type: 12 cylindres en V

-Cylindrée: 2 998 cm3

-Puissance: 400 ch (1968), 420 ch (1969), 435 ch (1970-1971), 450 ch (1972)

-Régime moteur: 10 000 tr/min (1968), 11 500 tr/min (1969), 11 000 tr/min (1970), 10 500 tr/min (1971), 10 750 tr/min (1972)

-Poids: 163 kg

 

 


 

BRM P200

(1975-1976)

 

-Type: 12 cylindres en V

-Cylindrée: 2 998 cm3

-Puissance: 470 ch à 12 000 tr/min

 

 

 

 

 

 

 

 


BRM P202

(1976)

 

-Type: 12 cylindres en V

-Cylindrée: 2 998 cm3

-Puissance: 470 ch à 11 000 tr/min

 

Alicia