Mike SPARKEN
...
Michel Poberejsky
Nation : France
Né le 16 juin 1930 - Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)
Décédé le 21 septembre 2012 - Beaulieu sur Mer (Alpes-Maritimes) - 82 ans - Cancer
Premier Grand Prix :
Grande-Bretagne 1955
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
7e
Meilleure qualification :
23e
Jamais classé en Championnat du Monde
1955
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
1
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
1
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
L'expérience en Formule 1 de Mike Sparken se résume à une seule course, qui du reste est sa seule participation à une épreuve de monoplaces.

Né à Neuilly-sur-Seine, Michel Poberejsky est un grand amateur de voitures de sport, en particulier des Ferrari, et courre dans les années 50. Sa première grande performance dans cette catégorie à lieu en 1952, à Montlhéry, sur une Aston Martin DB2 où il décroche la victoire dans sa catégorie. Mike s'inscrit pour les 24 heures du Mans en 1954, avec l'équipe officielle Maserati, mais ne put y participer.

L'année suivante, il est bien présent au Mans avec Masten Gregory, mais doit abandonner, de même qu'à Hyères. Il participe également à des courses en Afrique du Nord, avec une victoire à Agadir. Il emmène cette voiture en Grande-Bretagne, où il réalise une impressionnante course lors du British Empire Trophy. Il remporte une victoire à Oulton Park, et termine second à Goodwood.
Le pilote français va également prendre part à son unique course de Formule 1 sur Gordini lors du Grand Prix de Grande-Bretagne. Qualifié en antépénultième place sur la grille de départ, il profite de nombreux abandons pour rallier l'arrivée en septième place, tout en accusant 9 tours de retard.

Mike Sparken participa souvent à des courses rétro. Dans son garage, on pouvait y apercevoir une vieille Alfa Romeo Tipo 158 restaurée dans les années 80, ainsi que la Ferrari 0504M, une 750 Monza Spyder Scaglietti avec laquelle il s'imposa à Agadir.

Julien