Mike HAWTHORN
...
John Michael Hawthorn
Nation : Royaume-Uni
Né le 10 avril 1929 - Mexborough
Décédé le 22 janvier 1959 - Guildford - 29 ans - Accident de la route
Premier Grand Prix :
Belgique 1952
Dernier Grand Prix :
Maroc 1958
Meilleur classement :
1er
Meilleure qualification :
1er
Champion du Monde en  1958
4
1
4
2
6
3
3
4
4
5
8
6
7
7
2
8
1
9
2
10
11
3
12
13
1
14
1
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
3
1
9
2
6
3
7
4
2
5
3
6
2
7
8
9
1
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Mike Hawthorn n'a remporté que trois victoires durant sa carrière en F1, ce qui est peu pour un Champion du Monde.

Né à Mexborough, Mike assiste à quelques courses automobiles sur le circuit de Brookland. Avec l'aide de son père, garagiste dans le Surrey, il commençe la course automobile en 1950 à Brighton. En 1952, il passe aux courses de monoplaces, remportant sur Cooper-Bristol deux courses de Formule 2 à cinq jours d'intervalle, dont une en ayant battu Juan Manuel Fangio. La carrière F1 du pilote au nœud papillon commence en Belgique en 1952.

Avec une petite Cooper-Bristol, il termine 4e dès sa première course, et monte sur le podium lors de son Grand Prix national, à Silverstone. Pour sa premère saison en F1 il termine cinquième du championnat avec dix points. La saison 1953 sera meilleure, Mike se retrouve chez Ferrari et dispute sa première saison complète. Lors du Grand Prix de France, Hawthorn remporte sa première victoire à l'issue d'un duel acharné avec Juan Manuel Fangio. Il monte encore 2 fois sur le podium. En 1954, Hawthorn termine à la troisième place du championnat, après sa victoire lors de la dernière course en Espagne.

La saison 1955, qu'il débute lors des deux premières courses sur une Vanwall, sera bien moins bonne : il ne marque aucun point de la saison. Cette même année, il remporte néanmoins les 24 heures du Mans avec Jaguar, mais cette épreuve fut endeuillée par l'accident de Pierre Levegh qui causa la mort de 82 spectateurs. On le dit même responsable de cet accident, bien qu'il fût blanchi un an plus tard. En 1956, son père décède et Mike va limiter ses activités dans le sport automobile, après une troisième place en Argentine.

En 1957, Hawthorn est de retour. Après une quatrième place en France et une troisième place en Grande-Bretagne, Hawthorn manque de remporter le Grand Prix d'Allemagne, où Fangio fit une démonstration de son grand talent, en rattrapant Mike après lui avoir concédé 48 secondes à 12 tours de la fin ! 

Fangio ayant arrêté sa carrière fin 1957, Hawthorn est un prétendant au titre 1958, avec son compatriote Stirling Moss. Tandis que Moss remporte quatre  courses, Mike ne gagne que le Grand Prix de France, mais termine second à cinq reprises dans la saison, ce qui lui permet de remporter le titre pour un petit point d'écart. Mike décide cependant d'arrêter la compétition automobile.

Le 22 janvier 1959, Mike Hawthorn est victime d'un accident sur une route de campagne humide. En doublant la voiture de son ami, le directeur d'écurie Rob Walker, il perd le contrôle de sa Jaguar, heurte un camion, sort violemment de la route. Grièvement blessé à la tête, Mike Hawthorn décède quelques minutes après. 
Julien