Michael BARTELS
...
Nation : Allemagne
Né le 8 mars 1968 - Plettenberg (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) - 48 ans
Premier Grand Prix :
-
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
-
Meilleure qualification :
-
Jamais classé en Championnat du Monde

Le jeune Michael fait partie de la nouvelle vague des pilotes allemands du début des années 90.

 

Après avoir enlevé le championnat d'Allemagne de Formule Ford en 1986, il se lance dans le prestigieux championnat de F3. Après avoir fais connaissance et dompté sa machine il parvient à une très belle 4ème place en 1989. Cette quatrième place est à la fois exceptionnelle et cruelle ? Exceptionnelle car il termine juste derrière un trio assez impressionnant : Michael Schumacher, Karl Wendlinger et Heinz-Harald Frentzen. Cruelle car ce sont ces trois là qui seront choisi pour intégrer l'école de Formation Mercedes Endurance et que Michael devra se contenter de poursuivre sa carrière en F3000 internationale.

 

En 1990, sa saison sera morose : un seul point marqué, cela décide Michael à se tourner vers la F3000 japonaise. Il n'y connaîtra guère plus le succès et ses quelques piges en Europe sont autant de déceptions. Malgré cela, Michael parvient à trouver un baquet en F1 dans le courant de l'année.

En effet, Lotus a décidé de se séparer de Julian Bailey et son remplaçant, Herbert, est obligé de tenir ses engagements dans d'autres disciplines ce qui laisse le baquet de la 2ème Lotus vaquant pendant 4 GP. Michael sera l'heureux élu et aura la chance de débuter chez lui, à Hockenheim. Malheureusement, Michael va rater la qualification pour 2 dixièmes en faveur d'Erik Comas et sa Ligier. Néanmoins, il a convaincu Peter Collins, et Lotus va le conserver pour compenser les 3 autres absences de Johnny Herbert. Mais sa « performance » du GP d'Allemagne ne se reproduira plus.

En Hongrie il est dernier des qualifications à plus d'une seconde de la dernière place qualificative ; en Italie il se reprend et revient à 4 dixièmes de la qualification. Malheureusement pour lui, sa carrière en F1 se finira au soir du G.P. d'Espagne, où il sera une fois de plus non-qualifié à plus de 2?3 de la dernière place. Plus personne ne redonnera sa chance à ce jeune pilote pourtant doté d'un talent certain.

 

En 1992, il se tournera de nouveau vers la F3000, ce coup-ci avec plus de réussite. Il accrochera la 4ème place au classement final du Championnat, obtenant 4 podiums mais aucune victoire. Il redoublera en 93, mais avec moins de succès puisque malgré une pole position, il n'accrochera qu'une 4ème place à Silverstone. Dès lors, Michael se tournera vers le championnat allemand de tourisme, dans lequel il réussira périodiquement de bons résultats. Sa carrière dans cette discipline s'arrêtera en 2002, après une saison ultra décevante au volant d'une Opel officielle complètement hors du coup.

 

Néanmoins, Michael a réussi à se faire connaître au-delà des frontières du microcosme du sport auto en étant pendant quelques temps le petit ami de la célèbre tenniswoman Steffi Graff.

Axlex